La photographie du jour

Alice Lemarin – photographe française

Cette photo fait partie d’une série de clichés montrant des enfants s’endormant dans divers milieux urbains

Alice Lemarin

Publié dans photographies | Tagué , , , , , , , , | Poster un commentaire

Exposition : Tatoueurs tatoués

TATOUEURS TATOUES

L’exposition Tatoueurs Tatoués revient sur les sources du tatouage et présente le renouveau de cet art. Dans les sociétés dites « primitives », issue des mondes orientaux, africains et océaniens, le tatouage a un rôle social, religieux et mystique et accompagne le sujet dans ses rites de passage en l’incluant dans la communauté. À l’inverse, en Occident, on retient qu’il fut marque d’infamie, de criminalité, attraction de cirque (avec le phénomène des side-shows) puis marque identitaire de tribus urbaines.

Durant la première moitié du XXe siècle, il a évolué au sein de cercles marginaux, et il est demeuré geste clandestin jusqu’à ce que les médias le surexposent. Aujourd’hui, la publicité ou la mode s’emparent de ses codes. Cette approche géographique et antinomique tend aujourd’hui à disparaître : dans les sociétés traditionnelles, le tatouage perd son exclusivité rituelle ; dans les sociétés urbaines et au style de vie « occidentalisé », son caractère marginal s’efface pour devenir un ornement corporel assez communément partagé.

Le champ universitaire s’est déjà penché sur les valeurs ethnologiques ou anthropologiques du tatouage, avant d’en explorer le terreau sociologique et les significations psychologiques. Depuis peu, les universitaires étudient la popularisation de la pratique en milieu urbain, qui établit le corps comme un lieu d’affirmation de soi. Mais le champ artistique et celui de l’histoire contemporaine restent encore à investir. Ce sont tous ces domaines que l’exposition explore, en offrant un nouvel éclairage sur le tatouage. Outre l’histoire du tatouage et son ancrage anthropologique fort, elle souligne également le geste de l’artiste, les échanges entre tatoueurs du monde entier et l’émergence de styles syncrétiques.

L’exposition est articulée en cinq sections : Du global au marginal, un art en mouvement, peau neuve : renaissance du tatouage traditionnel, nouveaux territoires du Monde, nouveaux encrages. Huit photographies de tatouages représentatifs d’une nouvelle génération de tatoueurs font apparaître formes, compositions et traits inédits clôturent l’exposition

En outre, 32 œuvres, spécifiquement produites pour l’exposition viennent ponctuer le parcours : 13 tatouages, ou projets fantasmés, ont été produits par des maîtres de l’art. Des toiles vierges ont été confiées à 19 tatoueurs du monde entierafin de réaliser des projets de tatouage.

 


Tatoueurs Tatoués – depuis le 6 mai 2014 et jusqu’au 18 octobre 2015 – Musée du Quai Branly – mezzanine Ouest

Publié dans Exposition | Tagué , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

Les jolies cartes de R. Nichols

R. Nichols propose une jolie collection de carte de voeux.  Les cartes de voeux R. Nichols sont personnalisables.

R. Nichols propose aussi des bougies, des carnets, de jolies  étiquettes pour vos bagages, des carnets de voyages …

Tout est à découvrir sur le site ici, les créations, les adresses…

 Voici une petite sélection de cartes de voeux  :

Publié dans Un peu de tout | Tagué , , , , , , | Poster un commentaire

Cinéma : D’amour et d’eau fraîche

d'amour et d'eau fraiche

Drame français de Isabelle Czajka avec Pio Marmai, Anaïs Demoustier, Laurent Poitrenaux, Christine Brucher, Manuel Vallade, Adelaide Leroux, Océane Mozas, Armonie Sanders, Stéphane Chivot, Mohamed Bouaoune, Julien Haurant, Alexandre Carrière, Jean Michel Molé, Jennifer Decker, Donia Mohamed

Synopsis : Julie Bataille, 23 ans, Bac +5, les petits boulots, elle n’en veut plus. Elle cherche un vrai travail. Lors d’un entretien d’embauche, elle croise Ben, qui lui a choisi de vivre au jour le jour d’expédients et de petits trafics. Il lui propose de venir passer l’été dans le Sud avec lui. Julie refuse, puis un jour, sur un coup de tête, plaque tout et part le rejoindre.

D’amour et d’eau fraîche est le 2è film d’Isabelle Czajka et la 2è collaboration entre la réalisatrice et Anaïs Demoustier. Le film est sorti en Aout 2010. Il est distribué par BacFilms.

Julie est une jeune diplômée qui cherche du travail. Trimballée, elle va de désillusions en désillusions. Lors d’un entretien elle fait la connaissance de Ben. Ben est insouciant et "bricole" pour gagner sa vie. Ben dit « Pour avoir un peu de fric, faut travailler, mais pour en avoir beaucoup, faut rien foutre. »

Le film est un récit ordinaire. Le film nous parle d’intégration, d’emplois, de la vie des jeunes diplômés et des jeunes tout court. La jeune femme se prend la société dans la "tronche". Julie se bat et se débat.  La jeune femme se démène pour s’en sortir mais n’y arrive. Elle fait des compromis, passe des entretiens limite limite. Un jour, sa vie change lorsqu’elle croise la route de Ben, un jeune trentenaire qui l’entraîne dans un plan foireux. La vie de Julie bascule. Le film dépeint  une société difficile, un début de vie de jeune adulte compliquée. La société n’est pas très accueillante pour les jeunes diplômés.

Le duo Anaïs Demoustiers et Pio Marmaï fonctionne. La jeune actrice est toujours excellente et jolie. Elle est à la fois forte et fragile, perdue dans une société hostile. Pio Marmaï est toujours aussi naturel. 

D’amour et d’eau fraîche est le portrait d’une jeunesse confrontée à la vie. Un portrait juste et réaliste porté par un duo parfait.

Publié dans Cinéma | Tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

Beauté : Les flagrances Alexander Vreeland

Alexander Vreeland rend hommage à sa grand-mère, Diana Vreeland, grande figure de la mode et rédactrice en chef du Vogue américain dans les années 60 en créant cinq fragrances nommées d’après une citation personnelle de Diana, Extravagance Russe, Absolutely Vital, Simply Divine…

 

"Simply Divine"
- Notes : Tubéreuse, feuilles vertes, noix de muscade, fleur d’oranger de Tunisie, absolue de jasmin, bois de santal d’Inde, racine d’iris, bois, fève tonka, musc
- Fragrance crée par Clément Gavarry

 

"Perfectly Marvelous"
- Notes : Bois de santal rouge laqué, piment, jasmin
- Fragrance crée par Céline Barel

 

 

"Outrageously Vibrant"
- Notes : Crème de cassis, patchouli, bouquet de roses

 

"Extravagance Russe"
- Notes : Ambre, résine, baumes, vanille bourbon, musc
- Fragrance crée par Clément Gavarry

 

 

"Absolutely Vital"

- Notes : Bois de santal d’Inde, rose de Turquie, myrrhe, opoponax, vanille
- Fragrance crée par Yves Cassar
- Fragrance crée par Carlos Benaim

 

Les flagrances sont en pré-vente sur le site de Colette Paris – en 50 ou 100 ml (135 € – 185 €)

 

Publié dans Cinéma | Tagué , , , , , , , , , , , , , | Poster un commentaire