Cinéma : Réalité, premier extrait

 

Réalité est un film de Quentin Dupieux qui met en scène Alain Chabat, Jonathan Lambert. Élodie Bouchez, Eric Wareheim, John Glover, Jon Heder

 

Synopsis : Trois histoires… trois degrés de réalité… et des personnages qui s’entrecroisent… 

Le film est distribué par Diaphana Distribution. La date de sortie est prévue début 2015.

 

Le premier extrait :

Publié dans Cinéma | Tagué , , , , , , , , , | Poster un commentaire

La chanson du jour

Carmen Maria Vega – La menteuse (version acoustique)

Le titre est sorti en 2009.

Ben moi, je mens, passionnément
À mes amis, à mes parents
Au marchand, à monsieur l’agent
Je mens tellement, c’en est gênant

J’ fais croire que j’ai connu Brad Pitt
D’ailleurs l’a pas une si grosse…
Enfin, j’aurais su, j’aurais pas v’nu
En plus, l’est pas si beau tout nu

À mes amis rien que je mens
À mes amants j’ai tout appris
Finalement, me disait Johnny
"Que je t’aime
Toi, t’as du talent, hein !"
Ah, moi ? Ah, bon ! Ha, merci !

Ben moi, je mens, depuis j’ sais plus quand
J’ me suis dit "Vaut mieux faire semblant
Plutôt que d’ passer pour une cruche
J’ fais croire que j’ suis l’aut’ fille d’ Mitterrand

Et pour alimenter le mythe
C’est moi qu’ai largué Johnny Depp
Et ben, il s’en remettra, va, il est grand !
Il était mielleux, il était chiant !

À mes amis rien que je mens
À mes amants j’ai tout appris
Et même si c’est pas très joli
J’ vois pas comment faire autrement !

Bien sûr, tout compte fait, c’est pas facile
De pas perdre le fil
Des fois, j’ voudrais fuir, partir de là
Être seule sur une île

Ben moi, je mens, mais pas à toi
Parce qu’à toi, j’ veux parler de moi
J’espère qu’ tu f’ras pas comme les autres
Qui rient et qui me montrent du doigt

Ben quoi, je mens, même si ça vous plaît pas bien
Vous qui faites comme si vous saviez rien
Au moins, là, c’est donnant donnant
J’ suis pas toute seule à faire semblant

À vous, mes amis, rien que je mens
À mes amants j’ai tout appris
Et même si c’est une vraie folie
C’est promis, c’est plus fort que moi

Bien sûr que je l’ sais, j’ suis pas débile
Mais pour le moins fragile
Et si ça s’ pourrait
Je voudrais pas finir à l’asile !

Arrrr ! J’ veux pas y aller là bas ! Ça pue !
Laissez-moi tranquille, me touchez pas !
Rrrrrr !

Ah ben moi, j’ mens plus depuis ce matin
Depuis que j’ai fait du chemin
J’ me suis dis qu’ c’était vraiment nul
Et surtout que ça rime à rien

J’ai plus qu’à appeler tous mes potes
Histoire de remonter ma cote
Et on rigolera comme avant
Avant que j’ leur fasse perdre leur temps

À vous, mes amis, rien que je mens
À mes amants j’ai tout appris
Finalement, c’est comme ça, c’est ma vie
J’ vois pas comment faire autrement !

Publié dans La musique | Tagué , , , , , , | Poster un commentaire

La photographie du jour

Alice Lemarin – photographe française

Cette photo fait partie d’une série de clichés montrant des enfants s’endormant dans divers milieux urbains

Alice Lemarin

Publié dans photographies | Tagué , , , , , , , , | Poster un commentaire

Exposition : Tatoueurs tatoués

TATOUEURS TATOUES

L’exposition Tatoueurs Tatoués revient sur les sources du tatouage et présente le renouveau de cet art. Dans les sociétés dites « primitives », issue des mondes orientaux, africains et océaniens, le tatouage a un rôle social, religieux et mystique et accompagne le sujet dans ses rites de passage en l’incluant dans la communauté. À l’inverse, en Occident, on retient qu’il fut marque d’infamie, de criminalité, attraction de cirque (avec le phénomène des side-shows) puis marque identitaire de tribus urbaines.

Durant la première moitié du XXe siècle, il a évolué au sein de cercles marginaux, et il est demeuré geste clandestin jusqu’à ce que les médias le surexposent. Aujourd’hui, la publicité ou la mode s’emparent de ses codes. Cette approche géographique et antinomique tend aujourd’hui à disparaître : dans les sociétés traditionnelles, le tatouage perd son exclusivité rituelle ; dans les sociétés urbaines et au style de vie « occidentalisé », son caractère marginal s’efface pour devenir un ornement corporel assez communément partagé.

Le champ universitaire s’est déjà penché sur les valeurs ethnologiques ou anthropologiques du tatouage, avant d’en explorer le terreau sociologique et les significations psychologiques. Depuis peu, les universitaires étudient la popularisation de la pratique en milieu urbain, qui établit le corps comme un lieu d’affirmation de soi. Mais le champ artistique et celui de l’histoire contemporaine restent encore à investir. Ce sont tous ces domaines que l’exposition explore, en offrant un nouvel éclairage sur le tatouage. Outre l’histoire du tatouage et son ancrage anthropologique fort, elle souligne également le geste de l’artiste, les échanges entre tatoueurs du monde entier et l’émergence de styles syncrétiques.

L’exposition est articulée en cinq sections : Du global au marginal, un art en mouvement, peau neuve : renaissance du tatouage traditionnel, nouveaux territoires du Monde, nouveaux encrages. Huit photographies de tatouages représentatifs d’une nouvelle génération de tatoueurs font apparaître formes, compositions et traits inédits clôturent l’exposition

En outre, 32 œuvres, spécifiquement produites pour l’exposition viennent ponctuer le parcours : 13 tatouages, ou projets fantasmés, ont été produits par des maîtres de l’art. Des toiles vierges ont été confiées à 19 tatoueurs du monde entierafin de réaliser des projets de tatouage.

 


Tatoueurs Tatoués – depuis le 6 mai 2014 et jusqu’au 18 octobre 2015 – Musée du Quai Branly – mezzanine Ouest

Publié dans Exposition | Tagué , , , , , , , , , , | Poster un commentaire

Les jolies cartes de R. Nichols

R. Nichols propose une jolie collection de carte de voeux.  Les cartes de voeux R. Nichols sont personnalisables.

R. Nichols propose aussi des bougies, des carnets, de jolies  étiquettes pour vos bagages, des carnets de voyages …

Tout est à découvrir sur le site ici, les créations, les adresses…

 Voici une petite sélection de cartes de voeux  :

Publié dans Un peu de tout | Tagué , , , , , , | Poster un commentaire