Cinéma : Crazy, stupid, love

Réalisé par John Requa et Glenn Ficarra avec Steve Carell, Ryan Gosling, Julianne Moore,  Emma Stone, Jonah Bobo, Analeigh Tipton, Marisa Tomei, Kevin Bacon, John Carroll Lynch, Joey King..

Synopsis : A tout juste quarante ans, Cal Weaver mène une vie de rêve – bonne situation, belle maison, enfants formidables et mariage parfait avec sa petite amie du lycée. Mais lorsqu’il apprend que sa femme, Emily, le trompe et demande le divorce, sa vie « parfaite » s’écroule. Pire, dans le monde des célibataires d’aujourd’hui, Cal, qui n’a plus dragué depuis des lustres, se révèle un modèle d’anti séduction. Passant désormais ses soirées à bouder tout seul au bar du coin, l’infortuné Cal est pris en main comme complice et protégé d’un séduisant trentenaire, Jacob Palmer.

Les deux réalisateurs John Requa et  Glenn Ficarra ont signé la comédie » I love you Philipp Morris ». Dans Crazy, stupid, love, l’amour est toujours au scénario.

On suit l’histoire d’un homme Cal, Steve Carell,  la quarantaine, marié, enfants, travail, maison, tout est parfait. Il est en couple depuis de longues années avec Emily, Julianne Moore,  son premier amour. Elle lui apprend lors d’un repas qu’elle veut divorcer. Elle s’ennuie et a eu une aventure avec un de ses collègues. Cal sombre alors dans un état proche de la dépression. Il passe ses soirées dans un bar. Un homme Jacob, Ryan Gosling la trentaine, un don juan, propose de l’aider à changer son image et à se changer les idées.

La bonne idée de ce film est le chevauchement des histoires de chacun. Pas de temps mort. On suit les amours de Cal, le  père. L’histoire de son fils de 13 ans fou amoureux de sa babysitter. Les amours de la babysitter de 17 ans, elle est amoureuse de Cal !!  La mère Emily en pleine crise de la quarantaine, qui veut divorcer mais qui n’en est pas sûre.  La vie mouvementée de Jacob. Toutes ces histoires sont entrecoupées par des histoires de quelques personnages. Tout ceci se suit facilement.

sans que celà soit une comédie ou l’on rit tout le temps, Crazy, Stupid, love est une comédie sympathique. Le scénario est bien ficelé, on a quelques surprises. La comédie reste intelligente. Les personnages sont attachants. Steve Carell en époux aimant et en père attentif, et Ryan Gosling, au top de sa forme …,  en tombeur forment un duo parfait.

Une jolie comédie à découvrir

Ryan Gosling

Steve Carell et Ryan Gosling

La belle Julianne Moore 


Une réflexion sur “Cinéma : Crazy, stupid, love

  1. Vive la morale à la fin ! Ça se veut renverser les clichés habituels pour en fait mieux tomber dedans à la fin… et tout le monde fonce tête baissée…. bon ya bien quelques répliques drôles mais c’est tout ! Julianne Moore est sous employée ! Quel gâchis quand même !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s