Cinéma : A perdre la raison, la critique

Drame de Joachim Lafosse Avec Niel Arestrup, Tahar Rahim, Emilie Dequenne, Baya Belal, Stephane Bissot, Mounia Raoui, Redouane Behache, Yannick Renier, Jacques-Henri Bronckart, Antonino Lombardo, Gwennaëlle Libert, Arlette Zylberberg, Olivier Bronckart, Sylvie Pialat …

Synopsis : Murielle et Mounir s’aiment passionnément. Depuis son enfance, le jeune homme vit chez le Docteur Pinget, qui lui assure une vie matérielle aisée. Quand Mounir et Murielle décident de se marier et d’avoir des enfants, la dépendance du couple envers le médecin devient excessive. Murielle se retrouve alors enfermée dans un climat affectif irrespirable, ce qui mène insidieusement la famille vers une issue tragique.

A perdre la raison s’inspire librement au fait divers de février 2007 survenu en Belgique : un quintuple infanticide commis par Geneviève Lhermitte. A perdre la raison a été présenté dans la sélection Un Certain Regard du Festival de Cannes 2012. L’actrice Emilie Dequenne  a été récompensée du Prix d’interprétation féminine.

Murielle est une jeune  femme heureuse et amoureuse. Elle se marie avec Mounir et va habiter chez le docteur Pinget qui s’occupe du jeune homme depuis longtemps. La vie ne vas pas forcément être celle qu’elle a choisi….

Dès les premières minutes du film, on est confronté au drame. Le réalisateur a posé sa caméra au bord d’un lit d’hopital, une femme qui répète en boucle la même chose, un homme effondré… Tout le monde est en pleurs… Vient ensuite le récit long et stressant qui nous emmène vers la descente aux enfers d’une mère de famille .

Après Un prophète, les deux acteurs Niels Arestrup et Tahar Rahim sont à  nouveau réunis. Tahar Rahim joue le fils adoptif incapable de se détacher de ce père, très riche,  doué pour le chantage affectif.  Au milieu de duo, la très talentueuse Emilie Dequenne incroyable dans ce rôle difficile. Tour à tour, lumineuse, révoltée, angoissée, seule, dépressive, pudique…Les gros plans du réalisateur sur les visages rendent les scènes intenses. La musique joue un rôle important, elle nous entraine dans le drame….et nous donne une impression de mal être…

Un drame lancinant servi par 3 acteurs impressionnants !! pas facile d’oublier …



Sortie en France le 22 aout 2012

Tweeter


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s