Cinéma : The Impossible, la critique

Drame américain, Espagnol de Juan Antonio Bayona avec Naomi Watts, Ewan McGregor,  Tom Holland, Soenke Möhring, Geraldine Chaplin, Marta Etura, Dominic Power, Bruce Blain, Olivia Jackson, Laura Power, Johan Sundberg, Philippe Durand, Nicola Harrison, Natalie Lorence…

Synopsis : L’histoire d’une famille prise dans une des plus terribles catastrophes naturelles récentes. The Impossible raconte comment un couple et leurs enfants en vacances en Thaïlande sont séparés par le tsunami du 26 décembre 2004. Au milieu de centaines de milliers d’autres personnes, ils vont tenter de survivre et de se retrouver.

The Impossible est le deuxième film du cinéaste espagnol Juan Antonio Bayona. Le film est inspiré d’une histoire vraie, une histoire vécue par une famille lors du terrible Tsunami du  26 décembre 2004 . L’histoire de María Belón, la femme espagnole, et de sa famille dont est inspiré le personnage de Naomi Watts. L’équipe de The Impossible est la même que sur le premier film du cinéaste,  L’orphelinat :  le réalisateur, le scénariste, le producteur, le directeur de la photographie, le compositeur et le monteur.  La préparation du film s’est déroulée pendant presque deux ans, entre l’Espagne et la Thaïlande (plus de 60 sites différents) . L’équipe du film devait déplacer chaque jour, plus de 130 000 litres d’eau pour recréer la vague.

L’histoire commence sur les vacances d’une famille en Thaïlande en décembre 2004. Maria, Henry et leurs 3 enfants arrivent dans un très  bel hôtel situé devant la plage. Tout est idyllique jusqu’au jour ou toute la côte est envahie par un terrible tsunami emportant tout sur son passage et ne laissant aucune chance. Maria est entrainée avec Lucas le fils ainé. On assiste alors au drame.

La première partie du film se concentre sur ce terrible tsunami , du 26 décembre 2004, et sur la survie de  la maman et de Lucas le fils ainé. Plus tard,  on apprend que le père et les 2 petits ont survécu.

La première partie du film est impressionnante de réalisme et passionnante. On est saisi, submergé par la puissance de la lame de fond tueuse, et par les dégats provoqués. Ensuite on est admiratif face au courage et l’humanité des survivants. Le réalisateur a mis en scène cette séquence d’une manière époustouflante. Le réalisateur ne laisse passer aucun détail de l’horreur, avec notamment quelques détails gore nous emmenant sans complaisance dans la réalité .

La deuxième partie est  moins bien réussie. En tous cas moins passionnante, plus mélo .  On y découvre les conséquences désastreuses de l’évènement. Les corps alignés le long des routes, les morts, les survivants blessés, les survivants égarés, les familles séparées et les hôpitaux bondés et sales.

Naomi Watts et Ewan Mcgregor sont parfaits. Mais le jeune Tom Holland qui incarne le fils ainé est impressionnant. On se rend compte à quel point ce tout jeune ado a du souffrir de la situation devenant adulte en quelques jours. Portant à bout de bras la souffrance de sa mère, la peur d’être seul, et surtout la perte de son innocence.

The Impossible filme l’horreur du Tsunami, sans complaisance, le drame et l’après. Quelques moments de pathos viennent déranger le récit mais la vision réaliste du réalisateur face à l’évènement est impressionnante. Un film à grand spectacle.

Date de sortie en France le  21 Novembre 2012 – 1:45


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s