Cinéma : Grand Central, la critique

Film français de Rebecca Zlotowski avec Léa Seydoux, Tahar Rahim, Denis Ménochet,  Johan Libéreau, Olivier Gourmet,  Nozha Khouadra, Nahuel Perez Biscayart, Camille Lellouche, Guillaume Verdier…

Synopsis : De petits boulots en petits boulots, Gary est embauché dans une centrale nucléaire. Là, au plus près des réacteurs, où les doses radioactives sont les plus fortes, il tombe amoureux de Karole, la femme de Toni. L’amour interdit et les radiations contaminent lentement Gary. Chaque jour devient une menace.

Grand Central marque de Rebecca Zlotowski, trois ans après Belle épine. Grand Central a été présenté au Festival de Cannes 2013, dans le cadre de la section Un Certain Regard. Grand Central est inspiré de « La Centrale » d’Elisabeth Filhol. C’est la scénariste Gaelle Macé qui a présenté le livre à la réalisatrice. Rebecca Zlotowski a écrit le scénario de Grand Central quand la catastrophe de Fukushima a eu lieu. Grand central a été tourné dans la banlieue de Vienne en Autriche. Dans une centrale jamais mise en activité et servant à des formateurs de l’industrie nucléaire et à des ONG écolos. Grand Central est le premier long-métrage à y être tourné. Sortie le 28 août 2013 – Distribué par Ad Vitam

Le scénario est classique, une histoire d’amour compliquée et passionnelle :  un couple, un amant … Gary, un décontamineur, tombe amoureux de Karine la femme de son collègue Toni. L’originalité vient du décor et de l’atmosphère que la réalisatrice a installé dans le film. L’univers de la centrale est « lunaire » des hommes en combinaison et casques, à l’inverse les scènes d’amour dans la nature de Gary et de Karole sont bucoliques, et les scènes de groupe dans le camp ou tout le monde vit. L’attirance des deux amants est immédiate et « dangereuse » tout comme les radiations que Gary supporte au fur et à mesure de sa mission. Le climat du film est tendu.

En parallèle, Le film montre les conditions de vie et de travail des ouvriers du nucléaire. Ces ouvriers sont rémunérés correctement mais c’est une population qui ne bénéficie pas  de la sécurité que peuvent avoir les ingénieurs et techniciens EDF. Ces hommes sont exposés au risque maximum de contamination et leurs métiers ne sont pas reconnus.

Tahar Rahim est magnifique, on le retrouve « vraiment » quelques années après la sortie de Le Prophète. Il est tout aussi saisissant dans Grand Central. La sublime Léa Seydoux est douce et forte en même temps, avec ses cheveux courts et son short qu’elle porte tout au long du film. L’excellent Olivier Gourmet est le chef d’équipe . Quant à Denis Ménochet, son physique et sa présence sont incroyables, c’est une vraie « nature ». 

Grand Central est un beau film d’amour avec le sublime couple Tahar Rahim et Léa Seydoux.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s