Cinéma : Il était temps (about time), la critique

Comédie romantique britannique réalisée par Richard Curtis avec Domhnall Gleeson, Rachel McAdams,   Bill Nighy, Lydia Wilson, Lindsay Duncan, Richard Cordery, Josh McGuire, Tom Hollander, Will Merrick, Vanessa Kirby, Tom Hughes, Clemmie Dugdale, Harry Hadden-Paton, Mitchell Mullen, Lisa Eichhorm, Jenny Rainsford, Natasha Powell…

Synopsis : À l’âge de 21 ans, Tim Lake découvre qu’il a la capacité de voyager dans le temps… Lors de la nuit d’un énième nouvel an particulièrement raté, le père de Tim apprend à son fils que depuis des générations tous les hommes de la famille maîtrisent le voyage intertemporel. Tim ne peut changer l’histoire, mais a le pouvoir d’interférer dans le cours de sa propre existence, qu’elle soit passée ou à venir… Il décide donc de rendre sa vie meilleure… en se trouvant une amoureuse. Malheureusement les choses s’avèrent plus compliquées que prévu. Tim quitte les côtes de la Cornouailles pour faire un stage de droit à Londres et rencontre la belle et fragile Mary. Alors qu’ils tombent amoureux l’un de l’autre, un voyage temporel malencontreux va effacer cette rencontre. C’est ainsi qu’au fil de ses innombrables voyages temporels il n’a de cesse de ruser avec le destin afin de la rencontrer pour la première fois, encore et encore, jusqu’à ce qu’il arrive à gagner son coeur.

Il était temps est le troisième film du réalisateur, scénariste Richard Curtis, après Love Actually en 2003 et Good Morning England en 2009. Et aussi la troisième collaboration entre Bill Nighy et Richard Curtis.  Richard Curtis est aussi  le scénariste de Mr. Bean ou Bridget Jones…Sortie le 16 novembre 2013 – Distribué par Universal Pictures International France

Il était temps aborde la relation père-fils. La relation entre Tim et son père est touchante même si elle est too much (papa idéal ?).  Tim, jeune anglais timide,  à l’âge adulte apprend que tous les hommes de sa famille ont le don de se balader dans le temps, de revivre chaque instant de leur vie et ainsi changer les choses. Tim va profiter de ce don pour trouver l’amour.

Bienvenue dans le monde merveilleux et naïf de Richard Curtis. Il était temps est un film sirupeux mais c’est aussi ce que l’on vient chercher chez Richard Curtis. Une bonne comédie romantique très fleur bleue qui réchauffe un peu … Richard Curtis raconte l’adolescence, le célibat, la recherche de l’amour, le mariage puis la vie de couple, les parents vieillissants…). Ca dégouline de bons sentiments mais Richard Curtis sait très bien le faire. Les personnages sont attachants,  et les dialogues souvent drôles. L’histoire est propette : la famille est trop parfaite, le couple Tim/Mary incroyable, …Mais bon on ne va pas voir ce genre de film pour autre chose que ce qu’elle propose. Ce don de remonter le temps donne néanmoins l’impression de tourner en rond.

Le casting est sympa. Domhnall Gleeson est Tim. Rachel McAdams toujours aussi « mimi » (vocabulaire employé pour coller au film).   Bill Nighy, je suis fan donc rien à redire …

Il était temps n’est pas à la hauteur de Love Actually et Good Morning England mais si vous êtes fan du genre, n’hésitez pas … Pour les autres, ce trop plein de bons sentiments (famille idéale, relation père fils naïve, le coup de foudre pour la vie…) va écoeurer…

Love Love Love all we need is love …..






Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s