Cinéma : Bis, la critique

bis

Comédie française de Dominique Farrugia avec Franck Dubosc, Kad Merad, Antonin Chalon, Fabian Wolfrom, Alexandra Lamy, Gérard Darmon, Julien Boisselier, Anne Girouard, Eleonore Bernheim, Eden Ducourant, Elodie Hesme, Ariane Brodier, Lou Gala, Emeline Sannier, Baya Rehaz,

Synopsis : Éric et Patrice sont amis depuis le lycée. Au fil des années, chacun a pris un chemin très différent : d’un côté Éric, hédoniste sans attaches aux multiples conquêtes, et de l’autre Patrice, père de famille « monogame » à la vie bien rangée. Après une soirée bien arrosée, les deux amis d’enfance se retrouvent propulsés en 1986 alors qu’ils n’ont que 17 ans. Ce retour dans le passé est l’occasion rêvée pour tenter de changer le cours de leur vie. Que vont-ils faire de cette seconde chance ?

Bis est le cinquième long métrage de Dominique Farrugia. L’idée du scénario est de Dominique Farrugia, Matthieu Delaporte, Alexandre de la Pattelière et Julien Rappeneau. Le scénario est co-signé Dominique Farrugia, Nans Delgado et Frédéric Hazan. Dominique Farrugia dit avoir rédigé environ 18 versions avant d’avoir obtenu un scénario digne d’être adapté. Pour reconstituer les années 80,  le réalisateur s’est inspiré du film  Frantic de Roman Polanski pour les décors, mais il est aussi allé chercher du côté des films américains de John Hughes. Bis a été présenté au Festival international du Film de Comédie de l’Alpe d’Huez 2015. Le film est sorti le 18 février 2015. Il est distribué par EuropaCorp.

Eric et Patrice sont projetés en 1986, année de leur Bac. L’idée a déjà été exploitée au cinéma. Mais ici le réalisateur ne s’attarde pas sur la facon dont les deux personnages vont et viennent d’une période à l’autre. Ca n’a d’ailleurs que très peu d’importance. Techniquement, nous voyons les comédiens en 86 avec leurs physiques de quadra alors que tout le monde les voit avec leurs physiques d’ado. Nous spectateurs, on apercoit d’ailleurs les deux jeunes comédiens qui les ‘doublent » parfois au détour d’un miroir.

L’idée de ce retour en 86 est juste un prétexte à une série de gags. Si vous avez vécu ces années 80, ce sera encore plus drôle et un brin nostalgique. Même si ces années n’étaient pas aussi fun que présentées ici…

On est dans « souviens toi en 86 il y avait …. » . Et Dominique Farrugia nous emmène dans les années de Pacman, des cabines téléphoniques, des chanteuses de l’époque Desireless, Jeanne Mas. Il y évoque  Mitterrand, les Bleus à Mexico, les bonbons qui pétillent, le minitel,  le Tang, le walkman, les patins à roulettes, les lieux parisiens mythiques, la tourtel, les « mobs »… Sans oublier les tenues vestimentaires et les fameuses vestes en jean. Coté dialogue on reconnait la patte farrugia, entre  « J’aime pas son côté Médecins sans Frontières, j’ai l’impression de coucher avec Kouchner ! » ou encore « Y’a deux solutions, soit on est en 1986, soit on est à Valenciennes ! » . Même si on rit parfois, on n’est pas dans le délire. La comédie a un problème de rythme. Autant le début étonne, fait rire, touche autant la fin est gnan gnan et perd de la saveur.

Côté casting, deux grands acteurs français de la comédie populaire, Franck Dubosc et Kad Merad. Les deux acteurs incarnent ces deux quadras propulsés en 1986. Le duo fonctionne.

Bis est un comédie divertissante. Quelques bons moments drôles, touchants, et nostalgiques


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s