Cinéma : L’étudiante et Monsieur Henri, Avt Prem

l'étudiante et monsieur Henri

Comédie française de Ivan Calbérac avec Claude Brasseur, Guillaume de Tonquédec, Noémie Schmidt, Frédérique Bel, Thomas Soliveres, Antoine Glémain, Gregori Baquet, Anne Loiret, Nicolas Guillot, Paula Brunet-Sancho, Agnès Pichois, Céline Esperin, Guillaume Watrinet,

Synopsis : A cause de sa santé vacillante, Monsieur Henri ne peut plus vivre seul dans son appartement parisien. Particulièrement bougon, il finit néanmoins par accepter la proposition de son fils Paul de louer une chambre à une jeune étudiante. Loin de tomber sous le charme, Henri va se servir d’elle pour créer un véritable chaos familial

A propos de :

Ivan Caldérac a écrit et réalisé le film. C’est le cinquième film écrit et réalisé par Ivan Calbérac. Lors de la création du projet,  Ivan Caldérac avait deux envies particulières : il souhaitait mettre face-à-face deux personnages à des moments opposés de leur vie, un qui la commençait et l’autre qui la terminait. L’Étudiante et Monsieur Henri a d’abord été une pièce de théatreCe n’est qu’après que la pièce ait connu un certain succès que  I.Calbérac a décidé d’en faire un long-métrage. L’Étudiante et Monsieur Henri avait pour objectif de traiter de sujets actuels dans la France de 2015, comme la difficulté à se loger. Lors de l’avant première, le réalisateur a présenté son film, son casting, son choix de la jeune actrice suisse , encore méconnue, Noémie Schmidt. Le réalisateur voulait un visage inconnu pour ce rôle. Le film aborde également des sujets universels comme ceux de la filiation ou de la réalisation personnelle. Le film sort le 7 octobre 2015. Il est distribué par Studio Canal

La critique :

 L’étudiante et Monsieur Henri est une comédie attachante. L’ensemble est un peu déséquilibré mais rien de grave. La plupart des scènes se passe dans l’appartement de Monsieur Henri. On sent l’adaptation théatrale. Les dialogues sont ciselés et cinglants. Ivan Caldérac a soigné ses personnages, le père grincheux, sensible, et finalement fragile, le fils soumis et un peu « niais », la belle fille cruche et la jeune étudiante au milieu de cette famille haute en couleurs. On sent l’amour du réalisateur scénariste pour ses personnages. On rit des situations. On rit aussi des dialogues et surtout des réflexions de Monsieur Henri et aussi de ses petites phrases : « Moi je dis, à partir de 40 ans, on est responsable de la tête qu’on a » en parlant de son fils….  On est aussi attendri par la relation qui se construit entre Henri et Constance. Aux liens qui se renouent entre le père et le fils même si c’est très compliqué. Ce mélange de générations est riche.

Quant au casting, la jeune Noémie Schmidt donne parfaitement la réplique à Claude Brasseur. Claude Brasseur joue un Monsieur Henri à la perfection. Ronchon, tendre, irritant et irritable, Monsieur Henri lui va à merveille. Habitué aux seconds rôles, ca fait plaisir de le retrouver dans ce rôle. Le personnage est tellement désagréable, une sorte de tatie Danielle au masculin. On aime retrouver cette voix si particulière. Guillaume de Tonquedec, comme d’habitude est épatant. Quant à Frédérique Bel, jusqu’ici je n’etais pas fan, j’avoue qu’elle est parfaite et hyper drôle dans ce rôle.

L’étudiante et Monsieur Henri est une comédie tendre et sympathique. Elle déclenche des éclats de rire francs et spontanés . Et ca ne peut pas faire de mal !


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s