Cinéma : La Haine, La critique

la-haine-copier

La Haine est un film français écrit et réalisé par Mathieu Kassovitz Avec Vincent Cassel, Hubert Koundé, Saïd Taghmaoui,  Karim Belkhadra, François Levantal, Edouard Montoute, Benoît Magimel, Vincent Lindon, Karin VIard, Julie Mauduech, CHristophe Rossignon, Peter Kassovitz, Mathieu Kassovitz, Marc Duret, Bernie Bonvoisin, Zinedine Soualem, Cut Killer,

Synopsis : Trois copains d’une banlieue ordinaire traînent leur ennui et leur jeunesse qui se perd. Ils vont vivre la journée la plus importante de leur vie après une nuit d’émeutes provoquée par le passage à tabac d’Abdel Ichah par un inspecteur de police lors d’un interrogatoire.

La Haine s’inspire d’un drame survenu deux ans avant le tournage, en avril 1993, lors d’une garde à vue dans un commissariat du XVIIIème arrondissement de Paris. Le jeune Makomé M’Bowolé, âgé de 17 ans, y avait laissé la vie. Une bonne partie du film a été tournée à Chanteloup-les-Vignes, en banlieue parisienne. Lors de sa sortie, le film a enregistré plus de deux millions d’entrées France. Il a obtenu le Prix de la mise en scène à Cannes, et quelques mois plus tard le César du meilleur film

Tourné en couleurs sur demande du diffuseur et coproducteur TF1, le film a cependant été tiré en copies noir et blanc, soit la version qui a ensuite été montrée à Cannes et qu’ont pu découvrir les spectateurs en salles puis en DVD, partout où le film a été exploité.

Le film est sorti le 31 mai 1995. Il est distribué par Mars distribution

La critique

Bien évidemment vu lors de sa sortie en 1995 (et plusieurs fois depuis), j’ai eu envie une nouvelle fois de revoir Le film de Mathieu Kassovitz, La Haine. J’ai repris une claque. Film emblématique devenu Culte.  En 1995, Jacques Chirac est président de la république, le FN de Jean-Marie Le Pen grandit. Le film parle des banlieues et de sa jeunesse.

Mathieu Kassovitz nous fait vivre 24 h avec 3 jeunes vivant en Banlieue parisienne Vinz , Hubert et Saïd. Les 24 heures se passent après une nuit d’émeute. Une colère provoquée suite à l’interpellation musclée d’un jeune du quartier, gravement blessé par la police. La haine c’est le sentiment que les jeunes des cités ressentent face à l’injustice et la présence des CRS en bas de leurs immeubles. Vinz, la grande gueule du trio, veut se venger en tuant un policier. Tout au long du film, il va fantasmer son geste. Cette jeunesse est sans emploi et sans activité. Au sein du trio, Seul Hubert, jeune boxeur, est  impliqué dans l’action associative du quartier.  Hubert qui va voir la salle d’entraînement qu’il a créée complètement ravagée par les émeutiers. Les combines et les trafics sont leur quotidien. Ils ont leurs codes et leur langage. Cette nuit d’émeute va changer leur vie.

Les 24 heures filmées par Mathieu Kassovitz filent lentement. L’heure apparait régulièrement fixant la lenteur et confirmant l’ennui et le désoeuvrement du trio. Vinz, Hubert et Saïd trainent dans la cité, puis à Paris.  Ils s’ennuient, attirent les flics, s’engueulent, se battent. La tension est palpable. A plusieurs reprises,  on imagine le pire. Le réalisateur nous tient en haleine jusqu’au bout ( La superbe fin et le regard de Saïd ). Mathieu Kassovitz nous offre des scènes magnifiques, sublimées par le noir et blanc. Le cinéaste sait nous émouvoir, nous faire réfléchir, et nous faire rire sans jamais nous faire la morale

 Les personnages sont attachants. Vincent Cassel, révélation du film, est magnétique. Dommage pour les deux autres acteurs même si ils sont excellents. Même chose pour les seconds rôles ou l’on retrouve des acteurs prestigieux comme Vincent Lindon.

 Hélas, le film aborde des sujets encore d’actualité. La seconde partie est franchement plus réussie

A voir ou à revoir sans modération

Publicités

Une réflexion sur “Cinéma : La Haine, La critique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s