Cinéma : Spotlight, la critique

spotlight

Film américain réalisé par Tom McCarthy avec Michael Keaton, Mark Ruffalo, Rachel McAdams, Liev Schreiber, Stanley Tucci, Billy Crudup, John Slattery, Jamey Sheridan, Brian D’arcy James, Len Cariou, Paul Guilfoyle, Lana Antonova, Elena Wohl, Neal Huff, Michael Cyril Creighton, Patty Ross

Synopsis : Adapté de faits réels, Spotlight retrace la fascinante enquête du Boston Globe – couronnée par le prix Pulitzer – qui a mis à jour un scandale sans précédent au sein de l’Eglise Catholique. Une équipe de journalistes d’investigation, baptisée Spotlight, a enquêté pendant 12 mois sur des suspicions d’abus sexuels au sein d’une des institutions les plus anciennes et les plus respectées au monde. L’enquête révèlera que L’Eglise Catholique a protégé pendant des décennies les personnalités religieuses, juridiques et politiques les plus en vue de Boston, et déclenchera par la suite une vague de révélations dans le monde entier.

Toutes les infos et la BA du film sont ici. Spotlight est sorti le 27 janvier 2016. Il est distribué par Warner Bros France

La cellule d’investigation du «Boston Globe» baptisée Spotlight, regroupe une équipe de journalistes qui, au bout de longs mois d’efforts, en dépit de toutes les pressions, a révélé la vérité sur ce scandale d’abus sexuels perpétrés par des prêtres sur des enfants, Ce qui lui a valu le prix Pulitzer.

On suit 4 journalistes dédiés à cette enquète. On vit l’effervescence de la  salle de rédaction, la difficulté d’avoir et de confirmer les infos, les moments forts, les informateurs, les témoignages de victimes, les histoires de chacun, les réactions, les déceptions, les pressions. Le réalisateur a choisi de mettre en avant l’affaire. Il déroule les faits dans le temps. Un suspense s’installe même si on connait très bien la fin puisque tout ceci a eu lieu. Les 4 journalistes sont complètement impliqués dans leur enquête, mettant de côté toute vie privée. Plus on avance, plus l’histoire est ignoble et révoltante. Surtout qu’il est bien évident que tout ceci a été caché, que beaucoup de monde aurait pu agir avant. Walter Robinson, le personnage  de Michael Keaton l’avoue même dans une conversation. Pour conclure, Le générique de fin nous présente rapidement tous les pays touchés par ces agissements abjects.

Les 4 acteurs principaux sont parfaits. Ils sont « au service du scénario ». Personne ne tire la couverture à lui.  Michael Keaton est au top, le senior de la bande, grave, sobre. A ses cotés, Liev Schreiber, Rachel McAdams toujours aussi parfaite. Quant à Marc Ruffalo, il est impressionnant.

Spotlight va droit au but. L’histoire est forte et abjecte. On la regarde comme un  thriller. Le casting est impeccable !


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s