Le jardin Koishikawa Korakuen à Tokyo

 jardins japonais, Koishikawa Korakuen

Le jardin Koishikawa Korakuen est situé tout près du Tokyo Dome, célèbre stade/Salle de concert tokyoïte. Au sein d’un quartier bruyant et très bétonné de Tokyo, on s’évade avec plaisir dans ce superbe jardin japonais.

Koishikawa Korakuen date du XVIIe siècle, au début de l’ère Edo, en faisant un des plus anciens jardins japonais de Tokyo.

Au début de l’époque Edo, en 1629, Yorifusa, le fondateur de la famille Tokugawa à Mito, se fait construire une résidence de fonction a Edo. Sous le règne du deuxième Hanshu (chef de camp) Mitsukuni, le jardin s’échève. Il dispose d’un étang central bordé de collines artificielles typiques des jardins style promenade paysager du Japon. Lorsque Mitsukuni conçoit ce jardin, il y intègre les conseils et les conceptions de Shushunsui (érudit confucéen chinois de l’ère de la dynastie Ming) Comme le pont de la pleine lune et de la digue du lac Seiko

C’est ce dernier qui a nommé le Jardin Korakuen, littéralement traduit « jardin de la réjouissante ultérieure » faisant référence à un passage d’un texte chinois le Gakuyoro-ki de Hanchuen, ou il est mentionné qu’un souverain doit etre le premier à se soucier, avant son peuple, et le denrier à se réjouir, après son peuple.

Le jardin a été inauguré le 3 avril 1938. Sa superficie ouverte au public est de 70 847m2. Le jardin est ouvert au public de 9 à 17 heures. Des visites guidées et gratuites sont proposées les week end. Le tarif est de 300 yens/adulte et 150 yens/enfant soit

Un grand lac au centre, de jolis passages très boisés, des arbres japonais, un champ de pruniers, un champs de Riz « Inada », un cerisier pleureur, des iris, des lilas d’été, des camélias du japon, des érables palmés et des chemins pavés de pierres naturelles de différentes tailles appelés Nobedan.

Tout est verdure, calme, et superbement entretenu. Le dimanche, on y croise des photographes et leurs modèles vétues de kimonos traditionnelles.

Le jardin Koishikawa Korakuen a été désigné site exeptionnel et site historique (de première catégorie) dans le cadre de la loi pour la préservation du patrimoine culturel. Ce double classement est accordé seulement à quelques monuments majeures du Japon comme le Jardin Hama-rikyuteien ou le Pavillon d’Or à Kyoto

Les photos du jardin  Korakuen sont sur la page FB de framboisemood ici

La photo qui illustre cet article est celle du Pont Engetsu-Kyo. Le reflet du pont sur l’eau rappelle la pleine lune, ce qui est à l’origine de son appellation Engetsu. Shushunsui serait le concepteur du pont. Avec le temple Tokujin-Do c’est une construction précieuse qui conserve la forme originale de l’époque

Le jardin Koishikawa Korakuen à Tokyo – 1-6-6 Koraku, Bunkyo-Ku 112-0004 Tokyo

très facile d’accès – Station Suidobashi pour les touristes ayant le JR Pass (JR Sobu) – juste à coté du Tokyo Dome. 

 

Publicités

3 réflexions sur “Le jardin Koishikawa Korakuen à Tokyo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s