Le temple Sensō-ji à Tokyo

TEMPLE (Copier)

Le Sensō-ji (Kinryū-zan Sensō-ji) est un temple bouddhiste, le plus vieux temple de Tokyo. Il est situé dans le quartier de Asakusa. Il est dédié à la déesse bodhisattva Kannon. La déesse bodhisattva Kannon est très populaire au Japon car elle incarne la compassion.

Le temple est très fréquenté par les japonais et visité par les touristes. L’entrée principale du temple se fait par la porte Kaminarimon. On traverse suite une grande allée commerçante baptisée Nakamise-dōri. L’allée est bordée de petits stands, tous avec leurs minis lanternes. Au bout de l’allée, La porte aux 3 gigantesques lanternes, la porte  Hozomon

Dans le bâtiment principal du temple, on trouve la salle dite « de la déesse » (Kannon-dô). Par respect, il convient de s’incliner devant l’autel et de taper deux fois dans ses mains avant de les joindre puis de déposer dans un tronc une pièce de monnaie, une obole en hommage à Kannon. La statue de la déesse repose dans la « salle du trésor » à laquelle n’accèdent que les clercs.

A gauche du temple, et tout aussi populaire, la Pagode à 5 étages, la deuxième plus haute du Japon après celle du temple de Tôji, au sud de Kyoto.

Les autres bâtiments se trouvent à gauche du hondō, derrière la pagode : YōgōdōYakushidō,  Awashimadō et Zenizukajizōdō  , à l’exception des Denbōin et Chingodō   situés devant la pagode

Ne pas oublier de terminer la visite par  le jardin japonais du temple, derrière la pagode. Un excellent endroit pour avoir un peu de calme autour de l’étang artificiel et de ses carpes

Histoire du temple

« La légende rapporte que le 17 mai 628, sous le règne de l’Impératrice Suiko (593 – 628), deux frères, Hamanari et Takenari Hinokuma, pêchant sur la rivière Sumida, trouvèrent dans leurs filets une statue de la Déesse Kannon. Cette découverte parvint aux oreilles du seigneur du village, Haji no Nakamoto, qui vint trouver les deux frères et fit un sermon passionné au Bouddha, la déesse Kannon étant un Bodhisattva. Les frères Hinokuma en furent fortement impressionnés et se convertirent ensuite au bouddhisme. La statue de la déesse Kannon fut placée dans un temple de fortune, et les trois hommes vouèrent ensuite leur vie à prêcher la voie bouddhiste.Le temple Sensō-ji, terminé en l’an 645, prospéra, tout comme le quartier d’Asukat dans lequel il était établi. Anciennement associé à la secte Tendai, il est devenu indépendant après la seconde guerre mondiale.En 1649, pour rendre hommage aux trois hommes et les élever au rang des divinités, le sanctuaire Asakusa, aussi nommé Sanja-sama « Sanctuaire des Trois Divinités », fut érigé sur ordre du shoghun Tokugawa Iemitsu » source wikipédia

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s