Cinéma : Lion, la critique

affiche-de-lion-copier

film de Garth Davis Avec Dev Patel, Nicole Kidman, Rooney Mara, David Wenham, Nawazuddin Siddiqui, Aditya Roy Kapoor, Tannishtha Chatterjee, Pallavi Sharda, Eamon Farren, Benjamin Rigby, Priyanka Bose, Livian Ladwa

Synopsis :  Une incroyable histoire vraie :  à 5 ans, Saroo se retrouve seul dans un train traversant l’Inde qui l’emmène malgré lui à des milliers de kilomètres de sa famille. Perdu, le petit garçon doit apprendre à survivre seul dans l’immense ville de Calcutta. Après des mois d’errance, il est recueilli dans un orphelinat et adopté par un couple d’Australiens. 25 ans plus tard, Saroo est devenu un véritable Australien, mais il pense toujours à sa famille en Inde. Armé de quelques rares souvenirs et d’une inébranlable détermination, il commence à parcourir des photos satellites sur Google Earth, dans l’espoir de reconnaître son village. Mais peut-on imaginer retrouver une simple famille dans un pays d’un milliard d’habitants ?

Lion est sorti le 22 février 2016. Il est distribué par SND (2:09). Les infos sont ici

Lion raconte  l’histoire de Saroo un jeune indien de 5 ans. Saroo vit heureux entre sa mère, sa petite sœur et son grand frère Gudu. Un soir, par un malheureux concours de circonstance, Saroo se retrouve dans un train qui l’emmène à des kilomètres de chez lui. Perdu, il va déambuler dans la rue avant de se retrouver dans un orphelinat. Il est finalement adopté par une famille australienne. Saroo, jeune adulte, va vouloir connaitre ses parents biologiques. Le film se concentre beaucoup sur Saroo et son périple jusqu’en Australie. On est alors complètement séduit par le jeune acteur Sunny Pawar. Il est doué, et tellement mignon. L’histoire étant adaptée d’une histoire vraie,(inspirée du récit autobiographique A Long Way Home, de Saroo Brierley) cette histoire est touchante et incroyable. On est captivé par son périple.

Ensuite arrive l’histoire de Saroo en Australie et sa vie avec ses parents adoptifs. L’acteur Dev Patel joue Saroo jeune adulte. La fin du film est consacrée au retour touchant de Saroo en Inde.

A travers l’histoire de Saroo, on rencontre sa famille indienne, sa famille adoptive australienne, et son frère adoptif. Le réalisateur aborde les histoires de liens et de racines. Dommage qu’il survole le mal être du frère. Même chose pour l’histoire d’amour de Saroo avec la jolie Lucy.

Les décors sont magnifiques. Le casting est parfait, du jeune Sunny Pawar à Dev patel en passant par Nicole Kidman. Le réalisateur évite au mieux le pathos meme si il y en a un peu (en y ajoutant un peu de musique…).  Mais C’est normal le récit est bouleversant. Cette histoire est ponctuée d’humour.

Ca fonctionne. On est interessé par cette histoire adaptée d’un récit autobiographique. Les décors sont somptueux.  La première partie est la plus réussie

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s