Cinéma : Fespaco 2017, le palmarès

fespaco-217-copier

La cérémonie de clôture et la remise des prix du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (Fespaco) a eu lieu hier samedi 4 mars 2017

Le réalisateur franco-sénégalais Alain Gomis a reçu  l’Étalon d’or pour son film « Félicité ». Le réalisateur vient tout juste d’être récompensé à Berlin (Ours d’argent). C’est la deuxième fois que le réalisateur est récompensé au Fespaco Il avait déjà été récompensé avec son film « Tey » en 2013. Il est le deuxième réalisateur à recevoir deux fois l’Étalon d’or , après le Malien Souleymane Cissé (Baara en 1979 et Finyé en 1983). Félicité raconte  la vie d’une femme, une qui  vie bascule quand son fils de 14 ans est victime d’un accident de moto. Pour le sauver, elle se lance dans une course effrénée à travers les rues d’une Kinshasa électrique, un monde de musique et de rêves. Ses chemins croisent ceux de Tabu. (tout savoir ici)

Le film béninois « Un orage africain » de Sylvestre Amoussou a reçu l’Étalon d’argent

Le réalisateur marocain Saïd Khallaf a recu L’Étalon de bronze pour « A mile in my shoes »

Le prix d’interprétation masculine a été attribué à l’acteur français Ibrahim Koma pour son rôle dans le thriller malien « Wulu »

le prix d’interprétation féminine pour l’actrice Noufissa Benchehida dans A la recherche du pouvoir perdu du réalisateur marocain Mohammed Ahed Bensouda

Les prix spéciaux :

fespaco-2017-copier

Tout savoir sur le FESPACO 2017 ici

Publicités

Une réflexion sur “Cinéma : Fespaco 2017, le palmarès

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s