Cinéma : A bras ouverts, la critique

Comédie française réalisée par Philippe De Chauveron avec Christian Clavier, Ary Abittan, Elsa Zylberstein, Cyril Lecomte, Nanou Garcia, Oscar Berthe, Mirela Nicolau, Ioana Visalon, Nikita Dragomir, Marian Samu, Anais Dospinescu

Synopsis : Figure de la scène littéraire et médiatique française, Jean-Etienne Fougerole est un intellectuel humaniste marié à une riche héritière déconnectée des réalités . Alors que Fougerole fait la promotion dans un débat télévisé de son nouveau roman « A bras ouverts », invitant les plus aisés à accueillir chez eux les personnes dans le besoin, son opposant le met au défi d’appliquer ce qu’il préconise dans son ouvrage. Coincé et piqué au vif, Fougerole prend au mot son adversaire et accepte le challenge pour ne pas perdre la face. Mais dès le soir-même, on sonne à la porte de sa somptueuse maison de Marnes-la-coquette… Les convictions des Fougerole vont être mises à rude épreuve !

Le scénario est écrit par Marc de Chauveron. Philippe de Chauveron a collaboré au scénario. Guy Laurent et Marc de Chauveron ont signé les dialogues. A bras Ouverts  est sorti  le 9 avril 2017.  Il est distribué par SND Films. La BA est ici

Dans  A bras Ouverts, le réalisateur accumule les clichés, et les caricatures. On suit l’arrivée de Babik, un rom et toute sa famille à Marne La Coquette chez le politicien Jean-Etienne Fougerole, un homme de gauche marié à une riche héritière bien loin de la réalité.

Le personnage de Babik est repoussant, antipathique et violent. Sa famille est caricaturée aussi négativement.  Ils sont sales, les dents pourries,  mangent des hérissons ou des taupes, parlent mal le français …   La communauté Roms, population tsigane d’Europe de l’Est , ayant déjà des difficultés à s’intégrer, décrite de cette facon n’est pas aidée par ce genre de comédie. En effet, le 30 mars dernier, le rapport annuel de la Commission nationale consultative des droits de l’homme remarquait que les Roms étaient les personnes les plus rejetées en France. Une comédie populaire qui veut nous faire croire que la mendicité fait partie de la culture rom (et la misère ??)

Dans son film, Le réalisateur démontre aussi que les différentes couches sociales d’une société ne peuvent pas cohabiter . Les riches et les pauvres, Les intellos et les idiots…

Moi, ca ne m’a pas fait rire … pas du tout.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s