Cinéma : L’opéra, la critique

L’Opéra est un documentaire franco-suisse réalisé par Jean-Stéphane Bron.

Synopsis : Une saison dans les coulisses de L’Opéra de Paris. Passant de la danse à la musique, tour à tour ironique, léger et cruel, l’Opéra met en scène des passions humaines, et raconte des tranches de vie, au coeur d’une des plus prestigieuses institutions lyriques du monde.

Le tournage de L’Opéra s’est déroulé sur une période située entre janvier 2015 et juillet 2016. Les attentats qui se sont déroulés en France durant ce laps de temps, notamment le 13 novembre, ont profondément marqué le tournage. Le film est sorti le 5 avril 2017. Il est distribué par Les Films du Losange

La critique :

Jean-Stéphane Bron nous emmène au coeur de l’Opéra de Paris,  du bureau du directeur aux répétitions des ballets en passant par les coulisses, les costumes, les maquillages… Les images sont superbes, c’est filmé élégamment à l’image du lieu. La musique a bien sûr une place importante (Berlioz, Ligeti, Mozart, Verdi, …). Jean-Stéphane Bron a passé une saison et demi dans les coulisses de l’Opéra Garnier et l’Opéra Bastille. Il a filmé des heures. Il nous  propose un documentaire avec un montage précis le tout sans commentaires ! On s’apercoit très vite que l’Opéra est une énorme machine ou les relations humaines et le collectif sont importants

Le réalisateur suisse a posé ses caméras au sein des réunions de direction. Là ou sont exposés les sujets importants comme les plans de com, les tarifs à mettre en place, la venue d’invités prestigieux…

Jean-Stéphane Bron a suivi aussi les répétitions : Les Maîtres chanteurs de Nuremberg (Wagner),  l’Opéra grandiose de Moïse et Aaron (Schönberg) , Un spectacle où un taureau d’une tonne et demie est sur scène. Une section des “petits violons” subventionnée par le mécénat, des apprentis musiciens d’une dizaine d’années issus d’une ZEP, CM2 en ZEP, dont on suit les répétitions avant un concert.

  Il nous fait rencontrer aussi tous les membres de cette institution prestigieuse, les maquilleuses, les chanteurs, les musiciens, les metteurs en scène, les couturiers, les équipes techniques, les blanchisseuses, les repasseuses. Tous sont traités à égalité. On constate que tous ont le même but, les mêmes exigences, celui du travail parfait. On fait connaissance avec les chanteurs notamment le baryton-basse britannique Bryn Terfel,  le célèbre chef d’orchestre et directeur musical Philippe Jordan, le jeune baryton-basse russe Mikhaïl Timochenko, le ténor Jonas Kaufmann  et aussi les membres du choeur

Le réalisateur s’attarde aussi sur le directeur Jean-Stéphane Bron. Ses préoccupations, ses directives, ses obligations, La gestion du départ de Benjamin Millepied,  l’annonce d’un préavis de grève, les attentats du 13 novembre,  le remplacement soudain d’un soliste malade, le choix de la programmation, la découverte de nouveaux talents..

Que l’on aime ou pas l’opéra, ce documentaire est à voir. Il est réussi car on apprend beaucoup : les coulisses, l’importance des relations humaines, le travail important fourni par tous pour que tout soit irréprochable.   humain

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s