La critique de Plus jamais seul, vu en avant première

Film écrit et réalisé par  Alex Anwandter  avec  Sergio Hernandez, Andrew Bargsted, Jaime Leva,  Antonia Zegers, Benjamin Westfall, Gabriela Hernández, Edgardo Bruna, Astrid Roldan,

Synopsis : Santiago du Chili. Pablo, un jeune lycéen se découvre une passion pour le cabaret. Mais un jour il est victime d’une violente agression homophobe. Bouleversé, Juan, son père, met tout en oeuvre pour trouver les coupables…

Plus jamais seul sort le 3 mai 2017. Il est distribué par  Epicentre Films. Les infos et la BA sont ici.

Plus jamais seul traite de l’homosexualité, de l’homophobie, de l’amour paternel. Ce film est très touchant. L »idée est partie du chanteur et compositieur chilien Alex Anwandter. L’artiste a été choqué  en 2012 par le meurtre d’un jeune homosexuel, un des ses fans qu’il avait cotoyé. Il décide d’en faire un sujet pour son premier long-métrage.  Le film a fait partie de la section Panorama du Festival de Berlin 2016. Il a obtenu une mention spéciale aux Teddy awards (prix des meilleurs films de thématique LGBT).

Les images, les lumières les décors, tout est soigneusement choisi et parfaitement travaillé. Le brouillard, la pollution, toutes ces couleurs ternent qui accentue la tristesse de la ville et de la vie des personnages. Le réalisateur concentre son histoire sur les personnages et leurs relations.

Pablo est un jeune homme homosexuel qui aime se travestir et se maquiller seul dans sa chambre. Il vit avec son père, très peu présent. Pablo recherche l’amour. Ses premiers émois sont filmés d’une manière très pudique mais « montrée ». Un acte lache, une terrible agression, fait basculer l’histoire. Et la on voit toute la cruauté , la lacheté et trahison du monde qui nous entoure. Une seconde partie du film commence. Une seconde partie  qui va se centrer sur l’amour paternel. Le père en quète des coupables est touchant. On est presque sous pression. Le réalisateur y installe un suspense.

L’acteur  Andrew Bargstead est excellent dans le role de Pablo.   Sergio Hernandez est le père.

L’histoire nous arrache des larmes. Beau, bouleversant

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s