Mon Ange, création Avignon 2017

 

Mon ange sera jouée tous les jours du 7 au 30 juillet 2017, au Théatre du Chène Noir. Mon ange, est adaptée de la pièce Angel du dramaturge britannique Henry Naylor. Elle est mise en scène par Jérémie Lippmann. Elle est jouée par Lina El Arabi.

Mon ange, s’inspire de faits réels de la vie d’une jeune femme kurde, baptisée par les médias internationaux sous le nom de « Rehana » et devenue par la force d’une photo largement diffusée sur les réseaux sociaux, l’« Ange de Kobané », symbole de résistance.

Synopsis : À la fin de l’été et durant l’automne 2014, la ville de Kobané, dans le district de Rojava, dans le
nord de la Syrie, est en partie assiégée par les djihadistes de Daech. Les forces libres kurdes (YPG) organisent la lutte armée à laquelle participent de nombreuses combattantes. Rehana est l’une d’entre elles. La légende médiatique en fait une sniper et lui attribue l’exécution à elle seule de 100 combattants de Daech. Que sait-on réellement de cette jeune femme ? Peu de choses. Étudiante en droit à Alep, elle s’engage comme volontaire auprès des forces de police kurdes après l’assassinat de son père par des membres de Daech**. Ces derniers ont affirmé l’avoir capturée puis décapitée… deux fois. La lutte armée kurde soutient qu’elle s’est évadée… deux fois… « Rehana » est-elle une réalité ? Une rumeur de la Toile ? Quoi qu’il en soit, « Rehana » symbolise l’engagement et le courage des femmes kurdes lors du siège de Kobané, et leur lutte pour la liberté. Mon ange raconte ainsi l’histoire universelle d’un conflit et d’un peuple, au-delà d’un destin personnel, réel ou fictif. 

Mon ange, est la voix d’une jeune femme qui raconte sa trop courte histoire. Celle d’une adolescente
kurde qui vit dans la ferme de ses parents, près de Kobané, au temps de la guerre civile syrienne. Celle d’une jeune fille courageuse, libre, pacifiste, de 19 ans, qui rêve de devenir avocate. Celle qui fait auprès de son père aimé l’apprentissage des armes. Celle qui va connaître la peur, la fuite, les horreurs et la barbarie d’une guerre. Celle qui va devenir une combattante de légende, au nom de son amour pour la justice et la liberté… inexorablement jusqu’à la mort. Intense et beau monologue, Mon ange est le récit d’une vie et de l’une des plus grandes tragédies
de ce début de XXIe siècle.

Mon ange, est adaptée de la pièce Angel du dramaturge britannique Henry Naylor, et constitue le troisième volet de sa trilogie Arabian Nightmares consacrée aux guerres au Proche-Orient, à la torture, au terrorisme et à la liberté des femmes (The Collector en 2014, Echoes en 2015). Présenté au Festival Fringe, à Edimbourg, en août 2016, Angel a créé l’événement et a été joué à guichets fermés. La pièce a remporté le prix de la critique au Festival Fringe d’Adélaïde en Australie, classé par le Times dans le Top 10 des meilleures pièces de l’année 2016 et Henry Naylor
désigné comme l’un des meilleurs auteurs dramatiques. Angel s’est joué avec un succès non démenti à New York au printemps 2017, dans le cadre du Festival Brits Off Broadway. Angel a été traduit de l’anglais (Grande-Bretagne) par Adélaïde Pralon.

 

A propos de Lina El Arabi : Elle a étudié le journalisme et l’art dramatique au conservatoire du 20e arrondissement de Paris. Elle décroche un premier rôle remarqué dans le court métrage Sans les gants de Martin Razy, en 2014. En 2016, elle tient le rôle principal du téléfilm de Xavier Durringer Ne m’abandonne pas, diffusé sur France 2, où elle interprète une adolescente radicalisée. Repérée par le réalisateur belge Stephan Streker, ce dernier lui offre son premier rôle au cinéma, dansNoces (2017). Son interprétation est couronnée du Valois de la meilleure actrice au Festival du film francophone d’Angoulême

 

Théatre du Chêne noir, 8 Rue Sainte-Catherine, 84000 Avignon

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s