La photographie du jour

Wilhelm Brasse (1917 – 2012) –   photographe polonais

« Il était le photographe du camp d’Auschwitz. Prisonnier lui aussi, Wilhelm Brasse fut contraint d’immortaliser des visages terrifiés et des expériences médicales sauvages. Il parvint à sauver une partie de ces clichés pour témoigner. »

Wilhelm Brasse était d’origine autrichienne et polonaise, comme nombre d’habitants de sa région natale, la Silésie, qui avait appartenu à la dynastie autrichienne des Habsbourg jusqu’en 1917.   Après sa libération, Wilhelm Brasse a contribué à l’élaboration du Musée d’Auschwitz qui fut créé en 1947. Il consacra une grande partie de son temps dans les années d’après-guerre à témoigner sur l’Holocauste, notamment dans les écoles en Allemagne. Grâce aux risques pris par le photographe qui ne détruisit pas toutes les photos comme les nazis le lui ordonnaient, quelque 40 000 clichés ont pu être sauvés. En 2005, le réalisateur polonais Irek Dobrowolski a consacré à Wilhelm Brasse un documentaire, “Portrecista“ (Le Portraitiste).

 

 

 

Copyright Wilhelm Brasse

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s