Le Prix du succès, la critique

Le prix du succès est une comédie dramatique réalisée par Teddy Lussi-Modeste Avec Tahar Rahim, Roschdy Zem, Maïwenn, Grégoire Colin, Sultan, Ali Marhyar, Camille Lellouche, Saida Bekkouche, Meriem Serbah, Salma Lahmer, Kader Kada, Malika Birèche, Hocine Choutri

Synopsis : Brahim est un humoriste en pleine ascension. Sa réussite, il la doit à lui-même et à l’amour qu’il porte à Linda. Bon fils, il soutient les siens depuis toujours. Mais pour durer, Brahim doit sacrifier son grand frère, manager incontrôlable. Si l’échec peut coûter cher, Brahim va payer un tribut encore plus lourd au succès

Le cinéaste Teddy Lussi-Modeste s’est inspiré de sa propre vie pour mettre en scène Le Prix du succès.  Le Prix du succès est le second long-métrage de Teddy Lussi-Modeste après Jimmy Rivière. Ces 2 films ont été co-écrits par le cinéaste et la réalisatrice Rebecca Zlotowski (Grand Central)  . Le film est sorti le 30 aout 2017. Il est distribué par Ad Vitam.

Le prix du succès raconte l’ascension d’un humoriste et le poids pesant de la famille et de la communauté. Brahim est devenu un humoriste célèbre. La famille de Brahim prend beaucoup de places et respecte les traditions. Dès ses premiers cachets, le jeune homme a offert une maison à ses parents. Son frère Mourad est son manager, Homme à tout faire.   Brahim rencontre Linda et tombe amoureux . La présentation de Linda à la famille se passe mal. Brahim est à un tournant de sa carrière. Si il veut perturer il doit s’entourer de gens professionnels. Il signe avec une nouvelle équipe qui ne veut pas de son frère Mourad, trop ingérable et impulsif.  Si il veut poursuivre sereinement sa carrière,  il doit arréter de travailler avec Mourad.  La réussite de Brahim que cela soit sur le plan sentimental ou le plan pro est vécue comme une trahison par tout le clan à partir du moment ou il veut s’émanciper. Et le fait de se séparer de son frère est très mal percu au sein du clan. Le sujet de ce film est très intéressant. Le rythme du film ne faiblit jamais.

 Le réalisateur s’est inspiré de son expérience. Il avait déjà évoqué le sujet dans Jimmy Rivière,  son premier long-métrage.

Quant au casting, celui qui retient toute l’attention est l’excellent Roshdy Zem.  Dans certaines scènes, il est à la fois émouvant et flippant. Tahar Rahim est un peu lisse dans le rôle principal. C’est toujours agréable de retrouver Maïwenn, actrice.

Le sujet de « Le Prix du succès » est intéressant. Son trio d’acteurs est beau avec une mention spéciale à Roshdy Zem !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s