J’ai vu le film Knock de Lorraine Levy

knock (Copier)

Le film Knock de Lorraine Levy avec Omar Sy est sorti le 17 octobre dernier. Il est distribué par Mars Films. Les infos sont ici

Knock est librement adapté  de la pièce de Jules Romains. C’est aussi la 4è adaptation de la pièce. Lorraine Levy a cherché à faire un film solaire, ludique, avec un héros fragile, faillible et humain. La réalisatrice a par ailleurs situé l’histoire de son long métrage dans les années 1950 . Lorraine Levy a consacré huit ans à ce projet. Elle a choisi Omar Sy, qui ne connaissait pas la pièce, pour  sa modernité et pour rompre avec un passé écrasant

*****

Pour « donner une chance » à cette 4è adaptation, il faut complètement faire abstraction de la pièce et de l’emblématique Louis Jouvet.

Quand on découvre l’affiche, on se dit que la bonne idée du film est d’avoir proposé ce rôle à un acteur noir, un rôle qui jusqu’ici était donné à un acteur blanc. Dure constatation mais malheureusement on en est encore là. Par contre, cette bonne idée est vite effacée quand ce médecin arrive dans un petit village de campagne et que la femme de son prédécesseur s’étonne de sa couleur. Raté ! l’accent est mis sur la couleur de peau.  Par contre ensuite on n’en entend plus parler, chose encore plus étrange. Pourquoi en avoir fait cas alors ?

Pour le reste, ce n’est pas drôle. Certaines scènes arrivent à sortir du lot, comme par exemple, les scènes très théatrales avec Sabine Azéma (si on les prend comme telles). la jolie et talentueuse Ana Girardot est lumineuse.

Le docteur Knock de Lorraine Lévy est un homme bon, et lumineux. Contrairement au personnage de Jules romain qui décrivait un homme profiteur, ou encore manipulateur (comment on peut manipuler en masse).

 Le « bon »docteur Knock de Lorraine Lévy est solaire, rassemble le village, retient l’attention de tous, fait revivre ce coin ou tout semblait etre arrété. Bref c’est un bienfaiteur

Je n’ai pas très bien compris l’humour du film. certaines scènes sont  loufoques, est ce voulu ? ou si lorsqu’on rit, c’est en fait déplacé et donc cela devient de la moquerie ? . 

De plus, Le village est caricatural, une France ringarde. 

L’ensemble n’a aucun charme, aucun intérêt, aucune inspiration.

Cette adaptation moderne de Knock était dispensable. Pourquoi ne pas avoir créé son propre personnage et sa propre histoire ?   

Jules Romain est mort une seconde fois !

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s