J’ai vu le documentaire « Kedi – des chats et des hommes » de Ceyda Torun

kedi (Copier)

Kedi – des chats et des hommes est un documentaire réalisé par Ceyda Torun. Avec les chats SARI L’Arnaqueuse, BENGÜ La Tombeuse, ASLAN PARÇASI Le Chasseur, PSIKOPAT La Psychopathe, DENIZ Le Mondain, GAMSIZ Le Joueur et DUMAN Le Gentleman

Synopsis :  Des centaines de milliers de chats vagabondent dans les rues d’Istanbul. Depuis des années, ils vont et viennent dans la vie des gens, devenant à cette occasion une part essentielle des communautés qui font la richesse de la ville. Sans maîtres, ils vivent entre deux mondes, ni tout à fait sauvages ni tout à fait domestiqués – et apportent joie et, pour certains, raison d’être à ceux qu’ils choisissent d’adopter. À Istanbul les chats sont le miroir de la vie des habitants.

Kedi – des chats et des hommes  sort en salles en VOSTF et en VF le 27 décembre 2017. Il est distribué par Epicentre Films. Les infos et la BA sont ici

Ceyda Torun a filmé dans les rues d’Istanbul des chats. Le documentaire est singulier, la ville visitée à travers les balades de chats errants. On suit la vie des chats errants dans les rues de cette belle ville, une ville en pleine mutation.  La ville turque regorge de vieux quartiers ou tout le monde se connait. Des quartiers qui sont amenés à disparaître au fur et à mesure des constructions nouvelles. Le documentaire est social.

Les chats errants se sont installés dans ces quartiers et ont pris possession des lieux. Ils choisissent leurs maisons et non pas l’inverse. La caméra se balade partout,  filme les chats dans leurs habitudes.  Pas toujours facile de les suivre, les chats courent et se faufilent partout. Le chat est considéré dans ce documentaire comme une personne. On leur prête des caractères humains. La réalisatrice filme en gros plan les « visages » des chats les rendant expressifs; Les habitants, les « adoptants », parlent de leurs rapports avec l’animal, de ce qu’il représente, de l’amour qu’ils ont pour eux. On s’aperçoit vite que le chat est respecté. Le documentaire est découpé en plusieurs parties. Chaque partie est dédiée à un chat et à ses « adoptants ». On regarde, on écoute, on rit, on s’émeut. Bien sûr, on sent la part de fiction mais qu’importe.

Il y a quand même un point négatif. Tout est idyllique. Les chats errants sont heureux. Les marchands de poissons les nourrissent. Ils entrent dans les maisons. Ils semblent rendre les gens heureux. On a quand même du mal à y croire. Des centaines de chats errants dans une ville ne peuvent pas être à l’image de ce que nous envoie le documentaire.

La version idyllique des chats dans la ville est un peu « dérangeante ». Reste les séquences ou on fait la connaissance des félins et des hommes. Une jolie déclaration faite aux chats

 

Publicités

Une réflexion sur “J’ai vu le documentaire « Kedi – des chats et des hommes » de Ceyda Torun

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s