The good fight, la critique de la saison 1

the good fight (Copier).jpg

The Good FIght  est une série télévisée américaine créée par Robert et Michelle King et diffusée depuis le 19 février 2017 sur le service de streaming en ligne CBS All Access et au Canada sur W Network. The good fight est le spin-off de la série The Good Wife

Synopsis : Après un scandale qui a ruiné la réputation de la jeune avocate Maia Rindell et le compte en banque de sa marraine, l’éminente Diane Lockhart, un cabinet de Chicago majoritairement afro-américain les accueille. Diane y retrouve son ancienne collègue Lucca Quinn…

Casting  :  Christine BaranskiRose Leslie, Paul Guilfoyle, Erica Tazel, Delroy Lindo, Sarah Steel, Justin Bartha, Cush Jumbo, Audra McDonald, Michael Boatman, Nyambi Nyambi, Bernadette Peters, Hélène Yorke, Adam Heller

Les scénaristes : Michael M. Finkelstein, Robert King (III), Michelle King, Marcus Dalzine, Joey Hartstone, Joey Scavuzzo, Phil Alden Robinson,

Les réalisateurs : Robert King (III), Jim McKay, Michael Zinberg, Brooke Kennedy, Kim So-yong, Marta Cunningham, Allan Arkush, Ron Underwood, Alex Zakrzewski

La saison 1 est composée de 10 épisodes. La saison 2 est composée de 13 épisodes diffusés sur CBS All Access , depuis le  4 mars 2018

 

J’ai vu la saison 1  

Cette série est le Spin-off de la série The Good Wife. Elle est centrée sur Diane Lockhart, sa filleule Maia et Lucca Quinn travaillant à la tête d’un nouveau cabinet. Même sans avoir vu toutes les saisons de The good Wife, The good fight est suffisamment bien ficelé pour comprendre les personnages et leurs liens. Pour les autres, quel plaisir de retrouver le personnage de Diane Lockhart,  un des personnages centraux de The good Wife. Comme dans The good wife, dans ce spin-off,  les personnages féminins sont au centre.

La série raconte l’histoire de Diane Lockhart. L’avocate est à la veille de sa retraite. Elle  se retrouve ruinée par un scandale financier façon Madoff. Obligée de travailler à nouveau, elle rejoint un cabinet concurrent, dirigé par des associés afro-américains. En arrivant dans ce nouveau cabinet, elle demande à ses anciennes collègues de la suivre. On voit alors dans cette série Maia Rindell sa protégée, avocate débutante et  fille du financier responsable de sa faillite. le personnage de Lucca Quinn est aussi de la partie…

 Les personnages sont haut en couleurs. Le casting est parfait.  parfois réaliste, parfois fictif, dramatique et drole, tout y est pour en faire une série divertissante, à regarder sans se prendre la tête ! Bon, on est tenté de voir arriver  Alicia Florrick. On est tenté aussi de faire une comparaison avec The good wife. Mais ce spin-off « tient la route »

The good fight a tout ce qu’il faut pour être appréciée.

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s