La musique du jour

Charles Aznavour – Et pourtant

Un beau matin je sais que je m’éveillerai

Différemment de tous les autres jours

Et mon cœur délivré enfin de notre amour

Et pourtant, et pourtant

Sans un remords, sans un regret je partirai

Droit devant moi sans espoir de retour

Loin des yeux loin du cœur j’oublierai pour toujours

Et ton cœur et tes bras

Et ta voix

Mon amour

Et pourtant, pourtant, je n’aime que toi

Et pourtant, pourtant, je n’aime que toi

Et pourtant, pourtant, je n’aime que toi

Et pourtant

J’arracherai sans une larme, sans un cri

Les liens secrets qui déchirent ma peau

Me libérant de toi pour trouver le repos

Et pourtant, et pourtant

Je marcherai vers d’autres cieux, d’autres pays

En oubliant ta cruelle froideur

Les mains pleines d’amour j’offrirai au bonheur

Et les jour et les nuits

Et la vie

De mon cœur

Et pourtant, pourtant, je n’aime que toi

Et pourtant, pourtant, je n’aime que toi

Et pourtant, pourtant, je n’aime que toi

Et pourtant

Il faudra bien que je retrouve ma raison

Mon insouciance et mes élans de joie

Que je parte à jamais pour échapper à toi

Dans d’autres bras quand j’oublirai jusqu’à ton nom

Quand je pourrai repenser l’avenir

Tu deviendras pour moi qu’un lointain souvenir

Quand mon mal et ma peur

Et mes pleurs

Vont finir

Et pourtant, pourtant, je n’aime que toi

Et pourtant, pourtant, je n’aime que toi

Pourtant, pourtant, je n’aime que toi

Pourtant, pourtant, je n’aime que toi

Paroliers : Charles Aznaourian / Georges Garvarentz

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s