Festival baltique du 22 au 29 mai au Musée d’Orsay

festival baltique (Copier).jpg

Concerts, bal électro, cinéma, littérature, photo, rencontres… huit jours de festival, trente manifestations pour prolonger l’exposition Âmes Sauvages Le symbolisme dans les pays baltes (jusqu’au 15 juillet 2018) et mieux explorer cette région du monde. Le Festival Baltique est une fenêtre ouverte sur les cultures, les histoires et les légendes d’Estonie, de Lettonie et de Lituanie.

Prolongement de l’exposition Âmes Sauvages, Le symbolisme dans les pays baltes  (10 avril-15 juillet 2018), ces huit jours de festival mettent tout particulièrement à l’honneur la musique qui a joué un rôle essentiel dans la constitution et la préservation de l’identité de ces pays. Vous êtes conviés ainsi à une dizaine de concerts, réunissant plus de deux cent soixante musiciens et chanteurs : du concert d’ouverture dans la nef du musée par la Kremerata Baltica, dirigée par Gidon Kremer, aux concerts des choeurs baltes venus des trois pays en passant par le bal électro-balte avec la chanteuse lituanienne Alina Orlova et NOËP, DJ estonien

Le Festival Baltique fera également découvrir d’autres formes d’expression artistique – littérature, cinéma d’animation – et s’interrogera sur le passé et le présent des trois pays, leurs mutations et leurs espoirs. Les points de vue des artistes et des intellectuels baltes invités au festival – dont Vaira Vīķe-Freiberga, ancienne présidente de Lettonie (1999-2007), – se mêleront à des regards extérieurs. Ainsi rencontrerez-vous Margarethe Von Trotta et Volker Schlöndorff, deux grandes figures du cinéma, qui nous parleront de leur relation particulière avec ces pays après la projection de leur film Le Coup de grâce. Le photographe français Jérémie Jung quant à lui nous proposera un portrait romantique de communautés estoniennes.

De nombreux autres temps forts, projections de documentaires – labo des langues baltes, etc. –  vous attendent au cours de ces huit jours de fête. Ils vous permettront à la fois de mieux connaître la richesse et la singularité des cultures baltes mais aussi de comprendre comment elles font partie intégrante de ce qui constitue, dans sa diversité, l’identité européenne.

 

Texte et photo copyright le site officiel du Musée 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s