La Fondation Louis Vuitton accueille une rétrospective de l’artiste Jean-Michel Basquiat

basquiat (Copier).jpeg

 La Fondation Louis Vuitton accueille du  3 octobre 2018 au 19 janvier 2019,  une impressionnante rétrospective du peintre américain Jean-Michel Basquiat. Jean -Michel Basquiat est un peintre américain mort des suites d’une overdose en 1988. (1960 – 1988, né à Brooklyn – décédé à New-York)

L’exposition se concentrera sur la décennie  ante mortem (1980-1988)  de l’artiste. Une centaine d’œuvres seront exposée. Cela permettra de (re)découvrir l’univers de cet artiste contemporain. Aux côtés des toiles de Basquiat, les œuvres du peintre scandaleux Egon Schiele seront exposées au premier étage. Femmes à poil jambes écartées, rapports homosexuels et autoportraits maquillés, l’Autrichien dessinait, de façon délicate, tout l’underground et la débauche de la Vienne du début du XXe siècle.

A propos de Jean-Michel Basquiat : Apparue dans les années 1980, l’œuvre de Jean-Michel Basquiat, artiste américain d’origine haïtienne par son père, est aussi précoce que fulgurante. 

De 1977 à 1980, il tague les murs de Manhattan de messages poétiques et subversifs sous le sigle de SAMO©. En 1980, devenu l’ami d’artistes comme Andy Warhol, Keith Haring et Francesco Clemente, il délaisse la rue pour se consacrer à la peinture. Porté par l’énergie du hiphop (sampling, scratching, deejaying), sa pratique condense des références multiples : de Picasso à Penck, de Schwitters à Dubuffet et au mouvement Cobra, du jazz au vaudou. Ses références s’élargissent également à l’histoire et à la littérature mondiales, d’Homère à Malcolm X et Napoléon. Son style se caractérise par un chromatisme à la fois hardi et économe, par la répétition de figures primitives, de symboles comme la couronne ou le crâne, ou encore de chiffres et de formules scientifiques. Tels des palimpsestes, ses œuvres superposent dessins, ratures, peinture, collages de photocopies ou d’objets. La complexité chaotique et assumée de ses compositions conjugue une exubérante spontanéité et une maîtrise de matériaux et techniques variés, de l’acrylique à la sérigraphie, des marqueurs aux sprays.

photographie :  Untitled, 1987

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s