L’exposition immersive de l’Atelier des Lumières

atelier des lumières (Copier)

 l’Atelier des Lumières est ouvert depuis le 13 avril 2018. L’atelier des lumières est  le premier Centre d’Art Numérique à Paris. Premier opérateur privé dans la gestion et la mise en valeur des monuments, musées et centres d’art, Culturespaces poursuit ainsi son développement comme pionnier des expositions numériques.

Situé entre Bastille et Nation, dans une ancienne fonderie du XIe arrondissement parisien, L’ATELIER DES LUMIÈRES propose des expositions immersives monumentales. Avec 120 vidéoprojecteurs et une sonorisation spatialisée, cet équipement multimédia unique en son genre épouse 3 300 m2 de surfaces, du sol au plafond, avec des murs s’élevant jusqu’à 10 mètres.

« Le rôle d’un centre d’art est de décloisonner, et c’est pourquoi le numérique doit prendre sa place dans les expositions du XXIe siècle. Mis au service de la création, il devient un formidable vecteur de diffusion, capable de créer des passerelles entre les époques, de faire vibrer les pratiques artistiques entre elles, d’amplifier les émotions, de toucher le plus grand nombre », explique Bruno Monnier (Culturespaces,)

La création de L’ATELIER DES LUMIÈRES vient prolonger le succès des Carrières de Lumières développées par Culturespaces depuis 2012 aux Baux-de-Provence, où les expositions numériques rassemblent chaque année plus de 600 000 visiteurs.

 

En permanence, 3 expositions dans 2 espaces 
L’ATELIER DES LUMIÈRES accueille les visiteurs dans deux espaces : LA HALLE de 1500 m2 et LE STUDIO de 160 m2
.
DANS LA HALLE
Une projection en continu d’un cycle d’expositions numériques et immersives alternant un programme long, consacré aux grandes figures de l’histoire de l’art, et un programme court, plus contemporain. Sous le commissariat de Beatrice Avanzi, directrice de la programmation culturelle des expositions de Culturespaces, L’ATELIER DES LUMIÈRES est inauguré avec un programme long consacré à Gustav Klimt et Egon Schiele. Depuis le 13 avril et jusqu’au 11 novembre 2018, le visiteur est en immersion dans l’œuvre de ces figures indissociables de la Sécession viennoise du XIXe siècle.

«Grâce à la
dématérialisation des oeuvres d’art, nous souhaitons offrir au public la possibilité de vivre l’art différemment, en se situant au coeur de l’oeuvre», expliquent Gianfranco Iannuzzi, Renato Gatto et Massimiliano Siccardi, réalisateurs chargés d’animer ces œuvres sur toutes les surfaces de l’ATELIER DES LUMIÈRES.

Le programme court est dédié à un autre artiste illustrant la créativité viennoise: Friedensreich Hundertwasser (1928-2000), héritier de la Sécession. Dans une explosion de couleurs, L’ATELIER DES LUMIÈRES entend ainsi créer un pont entre les époques et propose un voyage visuel et musical dans la création passée et présente.

DANS LE STUDIO
Les visiteurs découvrent des talents confirmés ou émergents. Espace dédié à la création
contemporaine, il donne carte blanche à des artistes du numérique capables de créer un univers visuel original. À l’extrémité du studio, un bar propose une restauration légère

 

L’univers de l’artiste autrichien Gustav Klimt et celui  d’Egon Schiele se prètent parfaitement à cette immersion artistique. On entre dans un lieu incroyable, sombre pour une projection de 40 minutes, et deux autres expositions « immersives » plus courtes si on le souhaite . Exposition n’est pas le bon terme pour parler de cet évènement. Aucune image n’est figée, cela défile devant nos yeux.  Le concept est étonnant. Les reproductions défilent et tapissent les murs de cette espace immense. Les femmes, les couleurs, les tableaux… on en prend plein les yeux. Pas un espace de ce centre reste vierge. On marche sur les oeuvres projetées au sol, on se balade dans cet univers artistique, on essaie de profiter de tout au plafond, aux murs. Les couleurs explosent, après des vues du Vienne de l’époque.

Dans la petite salle,  le stupéfiant show donné par le collectif Poetic_Ai est immanquable. Une création visuelle, à travers un algorithme. Une oeuvre digitale et contemplative. Le noir et blanc accompagné d’une musique envahissante est une expérience étonnante.

L’atelier des lumières et ses expositions numériques offrent une approche « ludique » à l’art. Elle peut aussi donner envie à ceux qui n’osent pas franchir la porte d’un musée.   Cette exposition peut se faire en famille. C’est une approche de l’art assez étonnante

 

 

 

 

 

Quelques chiffres

Une ancienne fonderie créée en 1835 par la famille PLICHON
Un espace de 2000 m2
3300 m2 de surfaces de projection
Des murs de 10 mètres de hauteur
140 vidéoprojecteurs laser BARCO
50 enceintes à directivité contrôlée Nexo
Plus de 3000 images mises en mouvement, selon le procédé AMIEX®
Ouvert 7 jours sur 7

 

 

 

 

38 rue Saint-Maur – 75011 Paris
Ouvert 7j/7 entre 10h et 18h
Nocturnes : vendredis et samedis
jusqu’à 22h
Tout savoir : www.atelier-lumieres.com
 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s