L’artiste japonais Hiroshi Sugimoto au Château de Versailles

Pour sa onzième édition d’art contemporain, le château de Versailles invite Hiroshi Sugimoto cet automne dans un nouveau lieu emblématique. L’artiste japonais investira les jardins du domaine de Trianon où il conviera art, architecture et spectacle vivant.

Depuis 2008, le château de Versailles organise une exposition consacrée à un artiste français ou étranger. Jeff Koons en 2008, Xavier Veilhan en 2009, Takashi Murakami en 2010, Bernar Venet en 2011, Joana Vasconcelos en 2012, Giuseppe Penone en 2013, Lee Ufan en 2014, Anish Kapoor en 2015, Olafur Eliasson en 2016 et l’exposition collective Voyage d’Hiver en 2017 : tous ces artistes ont établi un dialogue original entre leurs oeuvres, le château et les jardins de Versailles.

Invité pour cette année 2018, l’artiste japonais Hiroshi Sugimoto a choisi de présenter ses oeuvres dans le domaine de Trianon dédié à l’intimité des souverains, et plus particulièrement le Petit Trianon, les fabriques et les jardins.

Créé par Louis XIV qui y fit construire un château de marbre, aujourd’hui appelé le Grand Trianon, le domaine est ensuite transformé par la reine Marie-Antoinette qui trouve au Petit Trianon un refuge aux contraintes de la cour de Versailles. Elle y fait aménager un jardin de style romantique agrémenté de fabriques, d’un théâtre et ensuite d’un hameau.

Convier Hiroshi Sugimoto à Versailles c’est y accueillir l’éclectisme qui fait la singularité de ce grand artiste japonais.

En s’installant à Trianon, Sugimoto porte un regard contemporain, pour la première fois, sur ce domaine auquel ses résidents successifs, de Louis XIV à Napoléon, de Marie-Antoinette à Louis-Philippe, ont apporté les créations de leurs temps.

En cette année « Japonismes », Sugimoto illustre à Versailles qui les a souvent symbolisés, les liens culturels entre le Japon et la France, déclare Catherine Pégard, présidente de l’Etablissement public du château, du musée et du domaine national de Versailles.

« Ma carrière artistique a débuté avec la photographie, un travail en deux dimensions. Après des années passées à exposer mes photographies dans des galeries aux espaces difficiles à utiliser, j’ai décidé de devenir architecte pour créer des espaces tridimensionnels qui servent les artistes. Mon intérêt s’est ensuite tourné vers le spectacle vivant, qui ajoute à l’espace une quatrième dimension, le
temps. Loin d’aller vers l’harmonie, comme on pourrait raisonnablement s’y attendre, ma carrière artistique semble s’orienter vers le désordre. Reconnaissant de l’opportunité qui m’est offerte de présenter une exposition in situ à Versailles, j’ai soigneusement réfléchi à l’artiste que je suis devenu et à comment je pourrais y intégrer toutes mes activités de manière cohérente, »
explique
Hiroshi Sugimoto.

Sugimoto versailles

Exposition du 16 octobre 2018 au 17 février 2019

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s