J’ai vu Blindspotting de Carlos Lopez Estrada, en avant première

BLINDSPOTTING (Copier)

 

Blindspotting est un film américain réalisé par Carlos López Estrada. Il est écrit et interprété par   Daveed Diggs et Rafael Casal. au casting ,  Daveed Diggs, Rafael Casal, Janina Gavankar, Jasmine Cephas Jones, Wayne Knight,  Utkarsh Ambudkar, Tisha Campbell Martin, Kevin Carroll

Synopsis :  Encore trois jours pour que la liberté conditionnelle de Collin prenne fin. En attendant de retrouver une vie normale, il travaille comme déménageur avec Miles, son meilleur ami, dans un Oakland en pleine mutation.Mais lorsque Collin est témoin d’une terrible bavure policière, c’est un véritable électrochoc pour le jeune homme. Il n’aura alors plus d’autres choix que de se remettre en question pour prendre un nouveau départ.

Blindspotting est le premier film de Carlos López Estrada . Le titre du film provient d’ailleurs du terme Blindspot, qui signifie angle mort. Le tournage n’a duré que 22 jours. Le projet a été pensé pendant 10 ans par les deux artistes (et amis d’enfance), acteurs et producteurs du film, Rafael Casal et Daveed Diggs. Le film a été projeté en ouverture du Festival de Sundance dans la catégorie US DRAMATIC

Le film sort le  3 octobre 2018 . Il est distribué par  Metropolitan FilmExport. La bande annonce est ici

Blindspotting est un film engagé. Le ton est, de prime abord, joyeux et flashy mais le sujet est profond. Les deux scénaristes abordent l’aspect économique et social de la ville d’Oakland.

Les deux personnages du film sont déménageurs. La transformation et l’évolution de la société sont abordées à travers leur métier. Ils sont, parfois, chargés de vider des maisons historiques (habitées par des personnes noires). Elles vont être rasées et remplacées par de belles maisons qui vont accueillir des personnes blanches.

Dans cette ville, la peur, la tension et l’angoisse sont permanentes pour les personnes de couleur. Les contrôles, les bavures policières sont menaçantes.

L’action du film se passe sur 3 jours. Le jeune afro-américain Collin, est témoin du meurtre d’un jeune homme de couleur par un policier blanc pendant ses trois derniers jours de conditionnelle. Cette bavure policière va l’amener à se remettre en question.

Le film est inventif. Les scènes dramatiques, ou violentes sont entrecoupées par des scènes « flashy » et drôles. Tout est fluide. Le rythme, déjanté et soutenu, est maintenu de bout en bout. La bande son est parfaite : E-40, Mac Dre ou encore Kehlani

Amis d’enfance, le duo d’acteurs, Daveed Diggs et Rafael Casal, fonctionne. Comme leurs deux personnages, ils ont grandi à Oakland.

 Carlos Lopez Estrada aborde la question du multiculturalisme, de l’embourgeoisement, du racisme, des préjugés raciaux et de la transformation de la société américaine sur un ton adroit, spontané et rafraîchissant, malgré les quelques petites imperfections.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s