Nil d’Or de Cire Trudon

Graphiques et immuables, les sigles et hiéroglyphes de l’Egypte ancienne réveillent le souvenir de pyramides, dieux égyptiens et îles oubliées. Au fil du Nil, les trois bougies parfumées Philae, Gizeh et Amon se frottent à des effluves aquatiques de papyrus, à un air de feu de bois gourmand ou un vent d’encens et de cèdre. Comme trois cartes postales odorantes, le trio festif fait renaitre des tableaux égyptiens immémoriaux : l’architecture visionnaire et inégalée des pyramides de Gizeh, la force d’Amon, divinité principale du panthéon égyptien et la géographie immuable de Philea, île sur le Nil. Autant de trésors à célébrer, et à collectionner, dans des boites illustrées qui affichent un récit énigmatique tout droit sorti d’un cours d’égyptologie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s