KYOTOGRAPHIE : 7ème édition du Festival International de photographie

Le festival international de photographie KYOTOGRAPHIE se tient chaque année au printemps dans l’ancienne capitale de l’archipel, la magnifique Kyoto.
Depuis sa première édition en 2013, il a attiré environ 560 000 visiteurs du monde entier et est devenu un événement artistique incontournable.

Sa septième édition, centrée autour du thème “VIBE” aura lieu du 13 avril au 12 mai 2019.

VIBE décrit en anglais une émotion particulière, quelque chose d’intuitif et de profondément lié à notre humeur. Ces vibrations nous envahissent lorsque l’on rencontre une personne, se remémore un souvenir, que l’on fait face à un événement particulier, ou encore en réponse à l’atmosphère d’un lieu.
Ces ondes invisibles, à la fois positives et négatives, influencent nos expériences et ont le pouvoir de nous séparer ou de nous connecter les uns aux autres.

 

Les expositions de la 7ème édition

Kyotographie accueille aussi bien des jeunes talents que des artistes internationalement reconnus. Le Festival, tant par le cadre de ses expositions que par les choix de ses invités, allie tradition et modernité et réserve cette année encore de belles surprises

– Les artistes cubains, Alberto KordaRené Peña et Alejandro González seront à Y Gion avec l’exposition “About Her, about Me, and about Them” une trilogie célébrant de différentes manières la vie et l’Histoire de Cuba, un pays en permanente construction et mutation.

– Magnum Live Lab à Horikawa Oike Gallery accueillera Paolo Pellegrin et Kosuke Okahara, deux photographes documentaires qui prendront pendant dix jours des photographies de la ville de Kyoto. À travers ce dialogue photographique inédit, ils permettront au public de découvrir leur processus de production et leur travail avec le commissaire de l’exposition.
– Paolo Pellegrin présentera également « Antarctica », une exposition réalisée en suivant l’expédition menée par la NASA pour documenter l’impact du changement climatique en Antarctique.
– Le projet Ibasyo de Kosuke Kohara est un projet photographique documentant la vie de six jeunes filles japonaises que la détresse a conduit à s’automutiler. En japonais, ibasyo fait référence à un espace physique et émotionnel qui permet d’exister en paix.

– Ismaïl Bahri travaille autour d’expériences visuelles, délicates et précises. Ses œuvres, principalement vidéos, suivent des transformations infimes. Elles seront exposées au Palais Ninomaru du château de Nijo-jo.

– Alfred Ehrhardt, grand photographe de l’avant-garde allemande et icône du Bauhaus, sera exposé pour la première fois au Japon au Ryosokuin du temple Kennin-ji.

– Les sublimes tirages originaux de portraits de célébrités comme Alfred Hitchcock ou Steve Jobs d’Albert Watson, l’un des photographe les plus influents de sa génération, seront présentés au Musée de Kyoto.

– Benjamin Millepied, danseur, chorégraphe et photographe présentera les photographies qu’il a réalisées à Los Angeles dans son studio autour du sujet “Freedom In The Dark” à Kondaya Genbei Kurogura.

 

 

 

 


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s