Balzac et Grandville Une fantaisie mordante, exposition à la Maison de Balzac

Avec cette nouvelle exposition, la maison de Balzac qui aura rouvert ses portes en juillet après des travaux d’accessibilité, de rénovation du jardin et de muséographie du parcours permanent, s’intéresse à la relation passionnante entre l’écrivain et l’un des dessinateurs les plus singuliers du XIXe siècle, Grandville (1803-1847). Dessins, gravures, affiches… plus de cinquante œuvres tantôt satiriques, parfois poétiques ou fantastiques mettent en image cette étonnante rencontre

Les œuvres présentées proviennent du fonds de la Maison de Balzac mais également de prestigieuses collections comme celles du musée des beaux-arts
et la bibliothèque Stanislas à Nancy ou du musée Carnavalet – Histoire de Paris, certaines seront présentées au public pour la première fois.
Le parcours de l’exposition donnera à voir les rapports étroits et réciproques entre les deux hommes ; depuis leur rencontre dans les salles de rédaction jusqu’à leur admiration mutuelle et leurs collaborations régulières qui donnent lieu à des œuvres d’une fantaisie mordante.

Grandville et Balzac se rencontrent dans les salles de presse des journaux qui fleurissent à la fin du règne de Charles X. Avant de devenir un écrivain à succès, Balzac a été journaliste. Il participe ainsi en décembre 1829 à La Silhouette et contribue très largement au lancement du journal La Caricature.
Cette collaboration lui permet de rencontrer Grandville, dessinateur alors connu pour ses caricatures animalières. L’illustrateur fournit quelques dessins à motifs d’animaux mais, républicain engagé, il développe surtout ses talents de caricaturiste politique.

 

 

A propos de : Après des travaux d’accessibilité, de rénovation du jardin et de la muséographie du parcours permanent la Maison de Balzac rouvre ses portes en juillet prochain.  Nichée sur les coteaux de Passy, c’est la seule des demeures parisiennes du romancier qui subsiste aujourd’hui. C’est dans le cabinet de travail que Balzac a corrigé, de 1840 à 1847, l’ensemble de La Comédie humaine et a écrit quelques-uns de ses chefs d’œuvre. Grâce à la présentation originale d’un grand choix de peintures, sculptures et objets d’art, le musée invite à découvrir la complexité de l’œuvre de l’écrivain et son universalité. En 2019, la Maison de Balzac a bénéficié de travaux qui ont permis de moderniser la présentation.

 

 

Exposition Du 26 septembre 2019 Au 13 janvier 2020 au 47, rue Raynouard 75016 Paris
Du mardi au dimanche de 10h à 18h00


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s