Fondation Vasarely partenaire de la Villa Saint-Ange, Aix-en-Provence

Vasarely dans les murs de la Villa Saint-Ange à l’occasion des Journées du Patrimoine

A l’occasion de la Semaine du Patrimoine, du 14 au 20 septembre, Pierre Vasarely, petit-fils de Victor, PDG de la Fondation qui porte leur nom – et ami intime de Jean-Brice Garella, propriétaire de la Villa Saint-Ange – fera l’honneur d’exposer une vingtaine de sérigraphies des années 70 dans l’un des salons de l’établissement. Dans la bibliothèque, quelques sculptures ainsi que de très beaux livres et documents retraçant l’œuvre de son grand-père trôneront en majesté.

 

Dates clés

Jeudi 17 septembre : Soirée Victor Vasarely en présence de Pierre Vasarely

  • 18h : visite de la Fondation Vasarely par Pierre Vasarely
  • 20h : « cocktail Vasarely » servi sur la terrasse de la Villa Saint-Ange
  • 20h30 : « La Provence de Victor Vasarely » par Nadège Serret, Cheffe de la Villa-Ange. Menu en 3 plats avec accord mets et vins.
  • Tarif : 100€ par personne

Dimanche 20 septembre 2020 : Brunch Victor Vasarely en présence de Pierre Vasarely

  • A partir de 11h30
  • Créations sucrées, salées de la cheffe Nadège Serret
  • Tarif : 65€ par personne hors boissons.

Lors de ces deux rendez-vous, Pierre Vasarely sera à la disposition des convives pour raconter l’œuvre de son grand-père et présenter l’exposition. Chaque client repartira avec une documentation sur le peintre.

Une occasion idéale pour découvrir ou de redécouvrir l’univers plastique du Maître.

« SUD-EST » : l’exposition du Centre Pompidou s’invite à la Fondation Vasarely, Aix-en-Provence

Du 12 septembre 2020 au 31 janvier 2021, dans le cadre de sa collaboration avec le Musée National d’Art Moderne – Centre Pompidou, la Fondation Vasarely, haut-lieu de la scène artistique aixoise, présente une sélection d’une vingtaine d’œuvres d’artistes d’Amérique du Sud et d’Europe de l’Est. Outre Victor Vasarely, on découvre le travail de Carmelo Arden-Quin, Henryk Berlewi, Hugo Demarco, Nicolas Schöffer ou encore Jésus Rafael Soto, pour n’en citer que quelques-uns.

 

Ou dormir ?

Si cette exposition promet d’être le repaire des aficionados du genre, et curieux de le devenir, la Villa Saint-Ange demeure le point de chute idéal pour cette escale culturelle en Provence. Ouverte en juillet 2019, cette demeure 18ème a été entièrement restaurée à la façon d’un hôtel particulier aixois, à deux pas du centre-ville d’Aix-en-Provence. La bastide se déploie dans un parc de 8 hectares arborés, au sein duquel se niche une piscine miroir de 28 mètres de long, qui ponctue de nuances bleutées le jardin provençal. A l’intérieur, on admire à loisir les pièces chinées et les objets de famille qui habillent le lieu. Chaque élément de décor raconte une histoire, des papiers peints Zuber aux porcelaines anciennes Moustiers, et chacune des 34 chambres offre le réconfort de sa propre maison. Dans l’assiette, le romantisme. La jeune cheffe Nadège Serret propose une table tournée vers le local et les saisons, empreinte d’herbes aromatiques et de fleurs. On se damne pour le plateau de desserts qui affiche les grands classiques de la pâtisserie française revisités, dont une « pavlova

Nec-plus-ultra ? La Fondation Vasarely convie les invités de la Villa Saint-Ange au vernissage le 11 septembre au soir, en présence de Pierre Vasarely, petit-fils de l’artiste.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s